Etats-Unis: Donald Trump durcit à nouveau le ton contre l’immigration

Donald Trump ne cesse de durcir le ton contre la politique migratoire héritée de l’administration Obama. Vendredi dernier, il a annoncé de nouvelles mesures régissant l’entrée aux Etats-Unis.

Le locataire de la Maison Blanche a mis sa menace à exécution. Vendredi, Donald Trump a limité drastiquement l’entrée des immigrants sans assurance maladie ou n’ayant pas les moyens de payer leurs soins. Cette décision est motivée, selon lui, par le flux important d’immigrants qui entrent dans le pays et ne disposant d’aucun moyen de se prendre en charge. Selon les nouvelles dispositions de l’administration Trump, seules les personnes capables de se soigner aux propres frais se verront délivrer le visa d’entrée sur le sol américain.

« Les immigrants qui entrent dans notre pays ne devraient pas peser sur notre système de santé, et par conséquent sur les contribuables américains », déplore le dirigeant républicain. Toutefois, il rassure de l’ouverture de son pays aux demandeurs réguliers. « Les États-Unis ont une longue histoire d’accueil des immigrants en quête d’une vie meilleure. Nous devons maintenir cette tradition tout en répondant aux défis auxquels est confronté notre système de santé », tranche le texte. Cette décision entrera en vigueur le 3 novembre prochain. Connu pour sa politique protectionniste, Donald Trump avait axé sa campagne sur des mesures anti-migratoires promouvant sa célèbre formule le « american first ».

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Dans le Flux de l'actualité

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More