Espagne: Guillaume Soro échappe à une tentative d’arrestation par Interpol (Vidéo)

Guillaume Soro a échappé en cette semaine, à une tentative d’arrestation en Espagne. Selon l’ancien président de l’Assemblée nationale ivoirienne, ce sale coup a été orchestré depuis Abidjan avec une utilisation abusive des services de l’Interpol.

Guillaume Kigbafori Soro, l’ex-patron des Forces nouvelles, a été victime ce jeudi 10 octobre 2019, d’une tentative d’arrestation alors qu’il se trouvait dans son hôtel à Barcelone. En visite en Espagne depuis le début de la semaine pour une crush party, l’ancien président de l’Assemblée nationale ivoirienne a été interpellé en pleine nuit.

« Entre 3  heures et 4 heures du matin,  plusieurs policiers descendent dans ma chambre. Le concierge a juste le temps d’appeler et il me dit : «  monsieur Soro, la police est devant ta porte ». Et je dis qu’est ce qui ne va pas ? J’ai juste le temps de me lever de mon lit.  J’arrive, la porte de ma chambre est assiégée », a déclaré Guillaume Soro, ce samedi 12 octobre, lors de son « Crush Party » à Valence ( Espagne).

Et de poursuivre, « ils disent : «  tu es monsieur Soro ? Je dis oui ».  Ils disent : «  veuillez nous suivre, vous êtes en état d’arrestation. Je dis pourquoi ? Ils disent Interpol. Et je réponds Interpol c’est qui ? Je dis non, je ne vous suis pas. Je ne bouge pas d’ici. Je suis un homme politique, j’ai assumé des responsabilités dans mon pays. Est-ce que vous pouvez faire ça à Zapatero [ Ancien Président du gouvernement d’Espagne, ndlr ] ? Je suis dans ma chambre ce qui doit être fait, faites-le ici. Et je ne permets à personne de s’avancer vers moi ».

« Ils ont discuté, discuté et après ils sont partis. Il y a un parmi eux qui parlait français qui me dit : «  monsieur Soro, je vais vous donner un conseil, appelez votre ambassadeur pour voir avec Interpol ». Je réponds, donc mon ambassadeur est informé ? Il dit non je ne t’ai rien dit, mais essaie de voir Interpol. J’ai des connaissances à Interpol Lyon et je les ai appelé. Le siège n’était pas informé. J’ai écrit à l’ambassadeur d’Espagne en Côte d’Ivoire. Il m’a répondu qu’il n y a rien », a fait observer l’ancien chef de la rébellion ivoirienne, Guillaume Soro. Et de conclure « Donc ce qui a pu se passer, c’est que l’Interpol d’Abidjan a pu appeler l’Interpol d’Espagne sans passer par le siège. Juste pour m’humilier ! Qu’on me voit menotté en Espagne ! ». Suite à cet incident, le candidat déclaré à la Présidentielle du 31 Octobre 2020, a annoncé qu’il portera plainte en Espagne.

Les déboires de l’ex-président de l’Assemblée nationale ivoirienne ont commencé après qu’il ai refusé de participer à la mutation fin janvier de la coalition au pouvoir, le Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (RHDP), en un grand parti unifié. La hache de guerre est ainsi totalement déterrée entre Guillaume Soro et son mentor et allié, le président Alassane Ouattara.

9 commentaires
  1. paysan dit

    Du n’importe quoi. Je m’attendais à une vidéo de policiers devant la chambre d’hotel de Soro, et non celle d’une conférence de presse de ce pyromane/menteur, source des malheurs contemporains de la côte d’Ivoire!!!

    1. Anonyme dit

      Mais je ne comprends plus rien comment un telle acharnement contre l’homme dieu est grand et est toujours au contrôle de tout.

  2. Sentinelle dit

    Ce monsieur est un pyromane , et il croit pouvoir faire avaler cette couleuvre à qui. Reveille toi Soro . si tu t’amuse , tu verra de tes propre yeux qu’il n’y a plus d’ignorants en côte d’ivoire . Dans tous les cas , tu n’echappera pas . Et retiens une chose , toi et tes sbires sommes déja demembrer

    1. Anonyme dit

      soro tu est un menteur, et ne joue pas avec l’ intelligence des Ivoiriens

  3. Razo dit

    Jeune homme montre nous les preuves. Je pense que ton hôtel a des caméras donc facile à montrer les preuves. Interpol ne ne tape jamais poto soro. C’est une machination de soro et sa bande de sbir. Plutôt que de dénigrer le pouvoir en place, montre ton programme pour les cinq ans à venir soro. Arrête de mentir aux ivoiriens. Nous ne sommes plus ignorant.

  4. Cocobrico dit

    Mon pauvre Soro, ce ne sont pas les flics d’Interpol qui ont essayé de t’arrêter. Ce sont les fantômes des 80 gendarmes de Bouaké que Ouattara et toi avez fait assassiner gratuitement. Et ils continueront de hanter tes nuits durant le bout qu’il te reste de vie. Je prierai pour toi.

  5. Anonyme dit

    Lui , on verra bientôt son véritable poids politique , sans les armes ! Il ne vaut rien sans les armes .

  6. Coulibaly Hamed dit

    Mais depuis séjour Interpol aurait démenti les allégations de Mr Soro Guillaume si cela n’est pas fait, sachons garder raison

  7. Anonyme dit

    Les blancs veulent toujours nous separer pour mieux règner

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Dans le Flux de l'actualité

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More