Congo Brazzaville: le dialogue politique de Dénis Sassou Nguesso mis à rude épreuve

Au Congo Brazzaville, le comité du dialogue politique multiplie des rencontres avec des différentes composantes de la classe politique. Après le Cameroun, le Bénin et le Mali, le vent du dialogue politique souffle sur le Congo Brazzaville.

Sous la présidence de Martin M’beri, le conseil national du dialogue poursuit ses rencontres avec les acteurs de la majorité présidentielle comme ceux de l’opposition. L’objectif est de recenser les préoccupations des différents camps afin de préparer le menu de dialogue politique annoncé par le chef d’Etat, Dénis Sassou Nguesso. Pour le chef de fil de l’opposition parlementaire, les « congolais ont besoin de se parler ». Mais la fédération de l’opposition, connue pour son intransigeance, n’attend pas grand-chose de ces consultations.

A l’en croire, il y a un dialogue permanent au Congo et il n’y a pas raison d’en organiser un autre. Elle exige aux autorités l’application des résolutions issues des précédents dialogues. Malgré ses réticences, le comité dirigé par l’ancien ministre d’Etat Martin M’beri a pris rendez-vous avec la fédération de l’opposition pour les 2 et 3 novembre prochain. Celui-ci a fait savoir que le point des consultations sera fait en décembre. Cela laisse penser que ce dialogue aurait probablement lieu en 2020. L’élection présidentielle est pour 2021.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.