Chili: acculé par des manifestations, Sebastian Piñera renonce à organiser la COP 25

La conférence mondiale sur le climat COP 25 n’aura pas lieu au Chili en Amérique du sud. C’est ce qu’a annoncé ce mercredi le président chilien Sebastian Piñera à la presse.

A lire aussi:

Initialement prévue du 2 au 13 décembre à Santiago en Chili, la conférence mondiale sur le climat ne pourra plus se tenir dans ce pays. Ce mercredi, le chef d’Etat a annoncé la nouvelle pointant du doigt le grand mouvement de contestation qui secoue son pays depuis une dizaine de jours. « C’est avec un profond sentiment de douleur, parce que c’est douloureux pour le Chili, que notre gouvernement a décidé de ne pas organiser le sommet de l’Apec (…) ni celui de la COP25 », a déclaré le président conservateur.

Outre ce sommet international, le gouvernement a également décliné l’offre pour celui du forum de coopération économique Asie-Pacifique (Apec) qui devrait aussi se tenir du 16 et 17 novembre dans la capitale du pays. Depuis 12 jours, les chiliens manifestent contre les inégalités socio-économiques devenues croissantes dans le pays. En poste depuis 2018, Sebastian Piñera n’arrive pas encore à trouver de la formule magique pour calmer la rue.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A la une de l'actualité

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accepter En savoir Plus