Cameroun: les séparatistes donnent un ultimatum à Paul Biya

Dans une déclaration audio, l’actuel porte-parole de l’Etat virtuel d’Ambazonie, Chris Anu a lancé un ultimatum au gouvernement de Paul Biya pour la libération des leaders séparatistes. Dans le cas contraire, ils institueraient un verrouillage indéfini dans les régions anglophones du Cameroun.

Malgré le dialogue national qui a pris fin le vendredi 04 octobre dernier, avec des conclusions qui sont en passe d’être mises en oeuvre, un regain de tension pourrait être observé dans les tous prochains jours. En effet, les séparatistes ont fait une mise en garde au président Paul Biya. Ils exigent la libération d’une dizaine des leaders séparatistes par le gouvernement camerounais dans un délai de trois semaines, à compter du 06 octobre, jour de la déclaration de l’actuel porte-parole de l’Etat virtuel d’Ambazonie, Chris Anu. S’ils n’obtenaient pas satisfaction  ceux-ci procéderont à un verrouillage indéfini dans les régions anglophones du Cameroun.

 « Nous donnons 3 semaines aux autorités camerounaises pour se ressaisir et libérer sans condition tous les détenus ambazoniens. Comme ils l’ont fait aux prisonniers politiques, dans un bref délai (…) Sinon, le gouvernement provisoire déclarera une fermeture totale indéfinie du territoire appelé Ambazonie. Toutes les frontières avec le Cameroun français seront complètement fermées », a déclaré Chris Anu cité par ACP dans un enregistrement audio.

Samedi, le tribunal militaire de Yaoundé a libéré des centaines de détenus en lien avec la crise au Nord-Ouest et au Sud-Ouest du Cameroun. Leur libération fait suite à l’arrêt des poursuites contre 333 détenus en lien avec la crise anglophone ordonné par le président Paul Biya. Au nombre des détenus libérés, figurent le président du MRC et une centaine de ses compagnons.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus