Bénin: vers la libération des prisonniers politiques ?

Patrice Talon a reçu le rapport adopté de tous les partis politiques présents au dialogue politique tenu du 10 au 12 octobre 2019 au Palais des congrès de Cotonou. Dans le document à lui remis, un point est consacré aux prisonniers politiques.

Pour la décrispation du climat socio-politique, des actions doivent être engagées de la part du gouvernement. Les délégués des formations politiques ayant pris part au dialogue, ont acté la libération pure et simple des prisonniers politiques. Le chef de l’Etat va étudier le rapport avec son gouvernement, au cours des conseils des ministres prochains pour juger de l’opportunité à donner une suite favorable à cette doléance.

Il faut noter que sont reconnus comme prisonniers politiques, dans ce cadre, tous ceux qui ont été interpellés et jetés en prison pour délit d’opinion et/ou manifestation publique pendant la période électorale. Reste à savoir si le gouvernement va abonder dans ce sens.

8 commentaires
  1. Salem dit

    De quels prisonniers politiques s’agit-il ? Des délinquants dont le super chef est en fuite? Des foutaises!

  2. COOVY dit

    Il faut que ceux qui sont interpellés soient régulièrement jugés, reconnaissent leurs fautes, présentent des excuses publiques avant d’être graciés. Sinon, on ne mettra jamais fin au désordre au Bénin

    1. Salem dit

      Absolument. Bien dit!!

    2. Justice dit

      Avant tout ce que tu racontes là, il faut que Talon soit jugé pour parjure, violations répétées de la Constitution et des droits de l’homme, et pour crime contre l’humanité. Ensuite, il faudra qu’il demande publiquement pardon :
      – aux familles des beninois qu’il a fait abattre de sang froid.
      – a la Nation beninoise dont il a si durablement troublé le vivre-ensemble.
      – a la communité internationale pour son arrogance et sa violation des engagements internationaux du Benin.

  3. raouf dit

    wait ans see

  4. La rupture dit

    De la foutaise. Quel est le point du rapport qui parle de la libération de ceux que vous appelez prisonniers politiques? Avant d’écrire ces betises, il fallait d’abord publier l’intégralité du rapport.

  5. Wezepe5 dit

    Pas de prisonniers politique mais des imbeciles qui suivent les pilleurs des fonts publiques qui cachent derière democratie pour semer l’insécurité

  6. Anonyme dit

    Allez lire la Bible au lieu de raconter des racontas

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Dans le Flux de l'actualité

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More