A la UnePolitiqueSociété

Bénin: un député échappe à une « lapidation » à Tchaourou

Ce mardi 15 octobre, quatre jours après le clap de fin sur le dialogue politique visant à apaiser les tensions sociopolitiques dans le pays, les populations de Tchaourou, ville natale de Boni Yayi, sont toujours sur pied de guerre.

Depuis les élections législatives d’avril 2019, certaines populations ne digèrent pas encore l’exclusion de leur parti politique. C’est le cas de Tchaourou, ville natale de l’ancien président de la République. Un député du Bloc républicain présent dans cette ville ce mardi pour prendre part à une cérémonie a dû prendre la poudre d’escampette pour éviter la furie des populations. N’eut été la vigilance du garde de corps du député qui a alerté ses frères d’arme pour une assistance prompte, le pire pourrait advenir. Selon des sources contactées par BENIN WEB TV, la situation est sous contrôle et le député se porte comme un charme.

Une situation qui relance le débat sur l’éducation civique et politique des populations. Les décideurs politiques ont intérêts à dissiper les poches de résistances en posant des actes qui s’imposent dans les plus brefs délais. Cela pour conjurer définitivement le mauvais sort qui guette le pays depuis l’organisation des dernières législatives. Les élus locaux aussi ont un rôle prépondérant à jouer pour que les comportements citoyens caractérisent les populations en dépit des frustrations. Le Bénin étant un et indivisible.

14 commentaires

  1. Que voulez…vous au juste..!!!

    La souveraineté appartient au peuple….qui ne se reconnait en ces gens là..!!!

    Le dit dialogue…ne changera rien..

    Beaucoup de ces députés de sang ne peuvent pas aller chez eux…preuve qu’ils sont illégaux,et illégitimes..

    ce sont des gens..qui sont des receleurs de la triche,de la fraude, de la ruse….

    Un point c’est tout

  2. Pourquoi tout cela. C’est méchant. Pourquoi c’est toujours TCHAOUROU. J’ai honte à leur place. Le gouvernement doit agir. TCHAOUROU n’est pas la seule ville du Bénin .

    1. Tchaourou toujours eux. Mais ça ne doit pas surprendre personne. Voilà des moutons qui sont prêts à suivre boni Yayi même dans le feu. Ça fait honte que des êtres humains se comportent ainsi au 21è siècle. Quelle honte . Ils ont refusé la civilisation

  3. Si ce n’est que dans ce village de tchaourou qu’on peut voir ces genres de comportement d’incivisme.
    Moi je ne condamne pas ces vils individus de tchaourou mais plutôt les inconscients du sud toutes categories confondues qui ont soutenu ce fils de brousse sanguinaire qui à gérer ce pays pendant dix ans en divisant les fils et filles du Bénin.
    En effet, est-il forcé de soutenir un parti de son village natal ? cette commune a besoin d’être eduquée car ces fils et filles ont une mauvaise education qui n’honore pas le pays à travers ces sales comportements qui sont inés en eux.

  4. Mes chers,lorsque vous êtes incompétent à analyser une situation. il faudrait mieux que vous garder votre silence au lieu de montrer les 3/4 d’ignorence que dispose votre mémoire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer

Adblock détecté

Pour continuer à bénéficier gratuitement des services de ce site, vous devez d'abord supprimer votre bloqueur de publicité