Bénin – révision de la constitution: la lettre ouverte de Daniel Edah aux députés

Le débat sur la révision de la constitution a refait surface au lendemain du dialogue politique tenu les 10, 11 et 12 Octobre 2019 au palais des congrès de Cotonou. A travers une lettre ouverte en date de ce jour adressée aux parlementaires, Daniel Edah les met en garde contre toute tentative de révision de la loi fondamentale.

Monsieur le président de l’assemblée nationale, mesdames et messieurs les députés, je vous écris en ma qualité de citoyen attaché à la paix, à la gouvernance inclusive et soucieux du développement de son pays“. C’est ainsi que le président du parti “Grâce pour la prospérité solidaire”, Daniel Edah s’est adressé aux députés de la 8è législature pour leur suggérer de ne pas tenter la révision de la constitution de 1990. Selon lui, les dernières intervention du ministre porte parole du gouvernement, a révélé les intentions cachées du dialogue politique des 10, 11 et 12 Octobre dernier. Ces intentions à le croire visent la révision de la constitution de 1990.

Dans ladite lettre ouverte, le président du GPS invite les parlementaires à redonner confiance au peuple qui conteste leur légitimité en posant des actes qui vont dans le sens de l’intérêt général. La question des élections générales n’ont pas été occultée. Pour Daniel Edah, ceux qui occupent aujourd’hui l’hémicycle ne disposent pas d’une légitimité suffisante pour conduire le Bénin à ce niveau de décision (élection générale rime avec révision). Il les exhorte donc à s’abstenir de prendre cette responsabilité. Le refus d’endosser cette charge, poursuit-il, leur permettra de faire amende honorable auprès du peuple béninois et de se repositionner dans son cœur.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus