Bénin – Dialogue politique: le point des travaux à la mi-journée

Comme annoncé par la presse locale, le dialogue politique a effectivement démarré ce jeudi 10 Octobre 2019. Après le discours d’ouverture prononcé par le chef de l’Etat, l’installation du présidium des assises et l’adoption de l’ordre du jour, les débats se sont poursuivis jusqu’à l’intervention d’une pause à 13 H 30 minutes. 

A lire aussi:

Le dialogue politique post-crise électorale a démarré ce Jeudi 10 Octobre au palais des congrès de Cotonou par le discours du chef de l’Etat. Sur les 9 partis politiques convoqués à savoir: le parti des forces cauris pour un Bénin émergent, le bloc républicain, le parti force cauri pour le développement du Bénin, le bloc républicain, le parti du Renouveau démocratique, le parti moelle-Bénin, l’union pour le développement du Bénin nouveau et l’union progressiste, seule la dynamique unitaire pour le développement de l’honorable Valentin Houdé n’a pas répondu à l’appel de Talon pour n’avoir pas eu de suite à ses préalables.

Quid du présidium des assises ? 

Comme annoncé par la presse locale depuis quelques jours, ce dialogue politique sera fait en l’absence du chef de l’Etat qui est venu ouvrir la séance avant de se retirer. Les débats seront présidés par un présidium constitué comme suit:

  • Facilitateur désigné par le président Talon: le Pr Dorothée Sossa,
  • Rapporteur désigné par le chef de l’Etat: le Pr Victor Topanou,
  • Rapporteur (membre de la mouvance): Orden Alladatin,
  • Rapporteur (membre de l’opposition): Luc Sinzogan

L’unanimité autour de l’ordre du jour

Contrairement à l’idée véhiculée depuis quelques jours, le dialogue politique ne sera pas confiné au débat autour des textes électoraux. Les délégués ont réussi à élargir le champ des sujets à débattre sur la base des préoccupations et des amendements. Ainsi, unanimement par acclamation, un ordre du jour en 5 points fut adopté:

1- Toilettage des lois liées aux élections ;

2- Renforcement du système partisan ;

3- Recherche de l’équité dans la représentation à l’Assemblée Nationale (représentation territoriale, représentation des femmes….);

4-Statut de l’opposition;

5- Mesures d’apaisement de la situation politique

Le dernier point de l’ordre du jour fait partie des préoccupations émises par les délégués des partis de l’opposition. ces préoccupations se résument comme suit:

– Libération des prisonniers dont les délits sont liés à la crise post-électorale ;

– Régler les cas des exilés volontaires ou forcés ;

– Arrêter les poursuites et arrestations en cours;

– Décrisper l’atmosphère politique ;

– Faire un toilettage des lois et décisions liées à la CRIET, au Droit de grève, au Code du numérique, à l’arrêté portant interdiction de délivrance d’actes administratifs à certains citoyens;

– Le financement des partis de l’opposition;

Les différents partis politiques représentés sont invités à faire des propositions par rapport aux points inscrits  à l’ordre du jour. Les travaux de la mi-journée ont été suspendus un peu avant 13 H 30 minutes pour reprendre à 14 H 30 minutes.

vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A la une de l'actualité

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accepter En savoir Plus

X