Bénin: ce que pense le parti Usl de la loi d’amnistie

Le parlement béninois va, incessamment, adopter une loi d’amnistie pour mettre fin à la poursuite des citoyens poursuivis ou à poursuivre dans le cadre des dernières élections législatives. L’Union sociale libérale de Sébastien Ajavon apprécie cette initiative.

L’Union sociale libérale (Usl) de l’homme d’affaire en exile depuis plus d’un an n’est pas dans la logique d’une loi d’amnistie exclusive. C’est ce qu’il convient de retenir d’une interview que le responsable à la communication du parti a accordée à Banouto. Donklam Abalo pense que la crise n’est pas en voie d’être conjurée si on s’en tient au format de la loi d’amnistie annoncée par le gouvernement. Il soutient que pour mettre fin à la crise, l’une des exigences demeure l’arrêt des poursuites à l’encontre de tous les prisonniers mais aussi des exilés. Contre toute attente, constate-t-il, la loi envisagée ne prend en compte que les personnes poursuivies ou à poursuivre dans le cadre des dernières élections législatives.

Ce qui voudra dire que les exilés politiques qui ne le sont pas dans le cadre des élections législatives ne seront pas pris en compte. Partant, le responsable à la communication soutient que la crise est très loin d’être décantée.

Pour ceux qui feignent de savoir qu’il n’y a pas des exilés politiques, Donklam Abalo rappelle qu’il y a non seulement d’exilés politiques mais aussi des réfugiés connus de tous. Pour lui, il faut abandonner les poursuites en cours contre tous ceux qui sont hors du territoire national. Cela contribuerait au dégel de la crise, dans une certaine mesure, croit-il savoir.

8 commentaires
  1. Le Democrate dit

    voilà des jeunes qui font la honte de la jeunesse beninoise, si pour lui il y a des exilés et réfugiés politiques pourquoi lui donklam ne figure pas parmis ces exilés et refugiés dont il parle c’est la question qu’il doit se poser avant tout propos.

  2. Medesse80 dit

    Il faut le comprendre. Si c’était toi tu allais faire cmen?

  3. Alice dit

    Il n’ya pas d’exilé politique, Ajavon et consorts sont plutôt des fugitifs.

  4. Tchede dit

    Pour libérer ceux qui sont emprisonné injustement d’ailleurs et cesser des poursuites judiciaires politique et arbitraire, on a pas du tout besoin d’une loi d’amnistie votée par une assemblée illégitime qui en est la cause……,

  5. Tchede dit

    Une amnistie peut se faire dans une déclaration prononcée par le président lui même,……dans un cadre politique….., !

  6. Tchede dit

    Les lois votées par cette assemblée de sang ne seront jamais considéré et respecter par le peuple car elles sont d’une source fausse qui ne l’a pas impliqué……!

  7. Tchede dit

    Elles ne sont pas démocratiques………..,et ne le seront jamais ces lois……!

  8. Kassim yessoufou dit

    Pour faisable l amnistie joue pleinement son role de mediateur.et encnre les biens de l etat sont pour ses filles et fils,alors si la loi des finances ou constitution ne tolere pas du vol publique de l etat a un individu.voir le developpement de l interland comme G5 du sahel que direz-vous de la justice NIGERIENNE et alors quoi.oui la jeunesse a besoin de l emploi.mais detourne pour sans, au moins chaque departement une usine c est mieux.KASSIM YESSOUFOU GBEDE

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.