Bénin: Alain Orounla parle des assises de l’opposition

Reçu par Radio France internationale, Me Alain Sourou Orounla, porte-parole du gouvernement, a donné la position de l’Exécutif sur le dialogue politique qui se tient au palais des congrès et les assises de l’opposition.

A lire aussi:

Contrairement à ce qui avait été annoncé, les Forces cauris pour un Bénin émergent aile Hounkpè sont présentes au dialogue politique. Seul la Dynamique unitaire pour le développement et la démocratie (Dud) de Valentin Aditi-Houdé est resté fidèle à sa ligne de départ. Au chant d’oiseau toujours dans la même ville de Cotonou, les forces de la résistance tiennent, elles aussi, leur assise pour en sortir des résolutions.

A cet effet, Rfi a voulu savoir si cela n’entamera pas les débats en cours sous le leadership de Dorothée Sossa au palais des congrès. Le ministre de la communication et de la poste a été péremptoire dans sa réponse. « Les partis légalement reconnus par la loi, participent déjà à ce débat, donc toute contre manifestation ne peut être qu’un épiphénomène que nous ne pourrons pas prendre en considération », a-t- déclaré comme pour dire que les résolutions du dialogue politique engageront tous les Béninois, les absents y compris.

vous pourriez aussi aimer
3 commentaires
  1. LOHOU dit

    les hommes passent, l’institution reste. Nous avons vu des hommes éloquents, compétents hier, aujourd’hui, ils sont à la touche. De même demain, vous serez finis et vous allez réjoindre leur rang.

  2. Anonyme dit

    Je crois que pour un bon démocrate, c’est pas de cette manière qu’il faut réagir. N’opinons pas pour ce que nous sommes pour préserver notre poste mais plutôt pour faire grandir la démocratie.

  3. Rodolphe AROUKO dit

    Le constat est que le gouvernement laisse totalement la base du problème et s’attaque aux distraction .
    Pour résoudre ce problème il serait mieux de revenir à la base , entendre le peuple et faire régner l’harmonie au pays .
    Il ne sert à rien d’aller mettre des machines déjà programmée en marche pour dire qu’on est entrain de rechercher une porte de sortie à notre problème.
    Un dialogue sans le consentement du peuple n’est qu’une perte de temps.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A la une de l'actualité

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accepter En savoir Plus

X