Afrique du sud: l’ancien président Jacob Zuma bientôt jugé pour corruption

L’ancien président sud-africain Jacob Zuma sera jugé pour corruption. Empêtré dans plusieurs affaires de corruption, l’ex-dirigeant se présentera au procès dès mardi prochain.

Jacob Zuma sera enfin jugé pour corruption à la Haute Cour de Pietermaritzburg en Afrique du sud. En effet, cette décision a été prise après le rejet à l’unanimité de la demande d’abandon des poursuites contre l’ancien chef d’Etat du pays arc-en-ciel. Selon le juge Willie Seriti cité par Hespress, Zuma comparaîtra dans l’affaire de contrat d’armement de 4,2 milliards d’euros datant de 1999 impliquant le groupe d’armement français Thalès, à l’époque appelé Thomson-CSF. Dans ce dossier, il est soupçonné de fraude, racket, corruption et blanchiment d’argent.

Poussé à la démission en février 2018 par son “camarade” Cyril Ramaphosa, Jacob Zuma est fragilisé par plusieurs scandales de corruption qui ont miné sa gestion depuis son arrivée au pouvoir en 2009. Figure de la lutte anti-apartheid, ayant été emprisonné durant dix ans à Robben Island au large du Cap, il rebondit à la tête de l’ANC et devient président du pays. Aujourd’hui, il est devenu une personnalité très controversée en Afrique du sud.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.