Xénophobie : un ministre sud-africain s’en prend aux dirigeants des autres pays africains

Alors que les tensions nées des récentes attaques xénophobes contre les Nigérians vivant en Afrique du Sud ne se sont pas encore apaisées, un haut responsable du gouvernement sud-africain a vertement critiqué  les dirigeants africains dont les citoyens émigrent en Afrique du Sud.

Les Nigérians constituent une grande partie des migrants africains en Afrique du Sud. Ils ont été parmi les plus touchés par les violences xénophobes récentes. “Nous ne pouvons pas absorber les résultats de tous les problèmes posés par les dirigeants qui veulent piller leur pays, sans se soucier de leur propre peuple”, a déclaré lundi Blade Nzimande, ministre sud-africain de l’Enseignement supérieur, des Sciences et de la Technologie, à Durban, tout en commentant le dénigrement de son pays suite aux attaques xénophobes.

Les propos de M. Nzimande, rapportés par Sowetan Live, un site d’informations sud-africain, incluant plusieurs autres médias locaux en Afrique du Sud, ont coïncidé avec la présentation d’excuses au peuple et au gouvernement du Nigéria par Jeff Radebe, envoyé spécial du président Cyril Ramaphosa au Nigéria. «Nous avons récemment rencontré le président Muhammadu Buhari afin de lui transmettre les excuses les plus sincères de notre président Ramaphosa au sujet des incidents survenus récemment en Afrique du Sud», a déclaré M. Radebe aux journalistes à Abuja. “Ces incidents ne représentent pas ce que nous défendons en tant que démocratie constitutionnelle en Afrique du Sud.”

Ne pas blâmer l’Afrique du sud

Sowetan Live a rapporté que M. Nzimande s’adressait à un syndicat de travailleurs dont il est le secrétaire général. «Les dirigeants africains eux-mêmes doivent s’organiser pour ne pas détruire leur pays et obliger les gens à partir. Vous ne pouvez pas simplement blâmer l’Afrique du Sud, nous faisons de notre mieux. Mais il est temps que nous demandions aux dirigeants de notre continent: “Que faites-vous pour que vos pays deviennent de meilleurs endroits où vivre?” »

D’après une vidéo publiée sur Twitter par eNCA, une chaîne de télévision sud-africaine, le public pouvait être entendu en train d’applaudir le ministre. Il aurait toutefois clairement indiqué qu’il s’opposait aux attaques contre les étrangers, qui ont entraîné l’assassinat de certains ressortissants étrangers. Dans le même temps, le gouvernement nigérian a commencé il y a quelques jours à rapatrier ses ressortissants d’Afrique du Sud. Environ 320 rapatriés devraient arriver au Nigeria mardi soir.

1 commentaire
  1. Anonyme dit

    Sa critique vis-à-vis des leaders africains est pertinente mais n’excuse pas les actes xénophobes posés par ses compatriotes.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus