gaetane

Sommet de la Cedeao: vers la mutualisation des moyens contre le terrorisme

Les chefs d’Etat et de gouvernement de la communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) tiennent depuis la matinée de ce samedi 14 septembre une session extraordinaire à Ouagadougou au Burkina Faso. Les discours à la cérémonie d’ouverture ont donné des orientations au débat qui sera fait au cours des assises.

C’est Roch Marc Christian Kaboré, président burkinabé qui a ouvert le bal des allocutions. Dans son speech, il a mis un point d’honneur sur la mutualisation des actions pour en venir à bout des terroristes qui sévissent dans la sous-région. « Au regard de la gravité et de la complexité de la situation, la coopération entre Etats ne se pose plus en termes de devoir de solidarité, mais bien plus comme un impératif d’intérêt commun », a-t-il déclaré. Cela passe forcément par la formation des forces de sécurité et de défense pour une meilleure coopération en cas d’attaque.

Abondant dans le même sens, le président nigérien, Mahamadou Issoufou, président en exercice de la Cedeao, a laissé entendre que « nous devons nous fixer comme objectifs politiques la sauvegarde de l’intégrité territoriale de nos Etats, de nos institutions démocratiques républicaines et la sécurisation de tous les citoyens ainsi que la protection de leurs biens ». Pour lui, il faut, avant tout, que chaque pays s’engage à lutter contre le banditisme, les guerres inter-communautaires, le crime organisé, la piraterie maritime etc..

Signalons que  le représentant spécial du Secrétaire général des Nations unies pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel, le représentant spécial de l’Union européenne pour le Sahel, le président de la commission de l’Union Africaine, l’envoyé spécial de la république française pour le Sahel et celui de la République fédérale d’Allemagne, les représentants de l’Algérie, du royaume du Maroc et des Etats Unis d’Amérique, tous invités, ont salué l’initiative consistant à se mettre ensemble pour lutter efficacement contre le fléau.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus