Profanation de la tombe de DJ Arafat: 12 mois de prison ferme pour la jeune Diana Blé

En Côte d’Ivoire, la jeune Diana Blé accusée d’être au devant de la profanation de la tombe du célèbre chanteur ivoirien et roi du coupé décalé Dj Arafat, le samedi 31 août 2019, est condamnée à 12 mois de prison, a rapporté vendredi 20 septembre 2019 Afriksoir.

Interpellée dans l’affaire de la profanation de la tombe de DJ Arafat puis entendue et conduite à la MACA le vendredi 6 septembre 2019, Diana Blé a écopé de 12 mois de prison ferme suite au procès qui s’est tenu ce vendredi 20 septembre 2019 au tribunal du Plateau à Abidjan. En effet, le procureur a réacquis «12 mois de prison ferme» contre l’étudiante. Une réquisition qui a été par la suite validée par le juge. Selon Afriksoir, l’accusée qui est défendue par trois avocats, a comparu seule. Le média indique que dix autres personnes avaient également été arrêtées dans le cadre de cette affaire. Toutefois, seule Diana Blé (également accusée pour une publication sur les réseaux sociaux) a été la seule à se présenter devant la justice ivoirienne dans cette affaire.

«Je ne suis impliquée ni de prêt ni de loin dans cette histoire.Je n’étais pas présente au stade ni au cimetière. Étant une abonnée de la page de DJ Arafat, je participais à une discussion sur cette même page et j’ai vu un commentaire. J’ai simplement copié et collé deux ou trois fois sur une autre page. Je ne savais pas que ça allait prendre cette ampleur. Je demande pardon à tout le monde », avait expliqué l’accusé lors de son interpellation dans une vidéo-confession. Mais son appel à l’indulgence n’a pas porté ses fruits, puisqu’elle devra faire 12 mois ferme à la maison d’arrêt et de correction d’Abidjan (MACA).

Pour ses avocats, cités par la même source, cette condamnation frise “l’exemple”. C’est pourquoi, ces derniers comptent faire appel du jugement.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus