Nucléaire: l’Iran propose une possibilité à Donald Trump pour mettre fin aux tensions

C’est encore possible de signer un nouvel accord avec les États-Unis. Une possibilité évoquée par le ministre des Affaires étrangères iranien dans un entretien avec CNN.

Javad Zarif, dans son intervention, a présenté une proposition d’accord qui viendrait compléter l’accord nucléaire de 2015, à laquelle le président Donald Trump s’est retiré en mai 2018, indique le média. La république islamique serait disposée à de nouvelles concessions dans un accord additionnel qui compléterait celui de 2015 duquel s’est retiré Trump. Entre autres concessions, l’Iran serait prêt à autoriser des inspections « plus intrusives des installations nucléaires du pays ». Le guide suprême du pays, Ali Khamenei, va également consacrer une interdiction des armes nucléaires, a déclaré Zarif à CNN.

Une telle démarche pourrait potentiellement répondre à l’une des principales objections de Trump à l’accord existant: les clauses de « sunset » permettant à l’Iran de reprendre des niveaux plus élevés d’enrichissement d’uranium. La contrepartie de cette proposition de l’Iran, c’est que Donald Trump lève les sanctions contre l’Iran et fasse ratifier cette mesure par le Congrès, a déclaré Zarif. « Nous sommes prêts, si le président Trump veut vraiment que cela devienne permanent. L’Iran n’a jamais été un État doté d’armes nucléaires, mais une dénucléarisation permanente comme ils l’entendent », a déclaré Zarif.

Une possible rencontre Trump – Rouhani

Le ministre iranien des affaires étrangères n’écarterait pas non plus la possibilité d’une réunion entre Trump et le président iranien Hassan Rouhani en marge de l’Assemblée générale des Nations Unies cette semaine, rapporte CNN. Répondant à la question de cette possible rencontre, Zarif a répondu: « Pourvu que le président Trump soit prêt à faire le nécessaire. » Toutefois, malgré la proposition de Zarif, les américains restent plutôt méfiants quant à la bonne foi de la république d’Iran.

En réponse au ministre, Brian Hook, représentant spécial des États-Unis pour l’Iran, a déclaré: « Le ministre des Affaires étrangères, M. Zarif, fait un très bon travail en déformant la véritable nature du régime iranien. Ils sont très attachés à leur campagne d’exportation de la violence et de la révolution, portant atteinte à la souveraineté d’autres pays. Nous continuons à laisser la porte ouverte à la diplomatie. Entre-temps, notre campagne de pression économique se poursuivra. »

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus