gaetane

Mali-assassinat du commissaire de Niono: la police nationale prend des mesures

Un contingent de la police nationale malienne serait en direction de Niono pour ramener la quiétude dans cette ville dont le commissaire a été assassiné par des manifestants dans la journée du jeudi 19 septembre 2019.

Le commissariat de la ville de Niono a été envahi jeudi par une foule qui a exigé le départ immédiat du commissaire Issiaka Tounkara. La police a tenté en vain de la disperser. La foule étant déterminée, elle a incendié le commissariat et a tué le commissaire Issiaka Tounkara, installant ainsi un climat d’inquiétude dans cette ville située à 270 km au nord de Bamako.

« Ramener le calme »

Ce vendredi, la police nationale aurait envoyé ses éléments pour ramener le calme et rassurer la population de leur mission, celle de protéger le peuple malien. Selon notre source, cette descente de la police vise également à enquêter sur les acteurs et co-auteurs du drame ayant conduit au décès du commissaire Issiaka Tounkara afin de les traduire en justice.

« Une affaire de contrôle crée le désamour »

Le désamour entre le commissaire Issiaka Tounkara et la population proviendrait d’un contrôle de police au cours duquel un policier avait donné un coup de pied à un citoyen qui s’est retrouvé avec une jambe cassée. La population s’en est prise au commissaire coupable à leurs yeux de n’avoir pas sanctionné le policier auteur de la brutalité. Le bilan fait état de 2 morts et plusieurs blessés avec des dégâts matériels non moins négligeables.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus