Le vibrant hommage d’Ali Bongo Ondimba à Robert Mugabe

Robert Mugabe, l’ancien Chef d’État du Zimbabwe est mort, ce 6 septembre 2019,  à Singapour à l’âge de 95 ans. Après Vladimir Poutine, le président gabonais Ali Bongo Ondimba a rendu un hommage au héros de la lutte pour l’indépendance.

L’ancien président du Zimbabwe, Robert Mugabe, alias “Camarade Bob”, s’est éteint à l’âge de 95 ans. La nouvelle du décès a été confirmée par sa famille et l’actuel Président du Zimbabwe  Emmerson Mnangagwa, sur son compte Twitter.

Après ce décès, Ali Bongo Ondimba fait partie des premiers chefs d‘État de la sous-région à rendre hommage au « père de la nation » du Zimbabwe. « Robert Mugabe fut un grand combattant de la libération, l’acteur décisif de l’indépendance de son pays, le Zimbabwe, doublé d’un fervent panafricaniste. Ne l’oublions jamais. Qu’il repose en paix. Mes condoléances à sa famille, au peuple zimbabwéen et au Président Mnangagwa », a écrit le président gabonais dans un tweet.

Robert Mugabe, né le 21 février 1924 a été Premier ministre de 1980 à 1987 et président de la République du Zimbabwe de 1987 à 2017. Le commandant Mugabe, « père de la nation », était hospitalisé depuis plusieurs mois à Singapour, la rumeur le disant atteint d’un cancer. Évincé sans coup férir, le dimanche 19 novembre 2017, de la présidence de son parti, la Zanu-PF (Zimbabwe african national union-Patriotic front), au profit de son ancien vice-président, Emmerson Mnangagwa, lâché de toute part, Robert Mugabe avait fini par démissionner le 21 novembre 2017.

1 commentaire
  1. Adeyemi dit

    Mes sincères condoléances au peuple Zimbabwéen et que l’âme de l’illustre combattant retourne auprès de son créateur.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus