Le Rwanda ouvre ses portes à 500 réfugiés coincés en Libye

Le Rwanda a signé mardi un accord avec l’Union africaine (UA) et le Haut Commissariat de l’ONU aux réfugiés (HCR) en vue d’accueillir temporairement des réfugiés et demandeurs d’asile africains bloqués en Libye.

Au total, 500 personnes composées des réfugiés et demandeurs d’asile seront accueillies au Rwanda dans les tous prochains jours. Ce, grâce à un accord signé entre l’UA et la nation rwandaise: « Nous recevrons un nombre initial de 500 (personnes) dans quelques semaines », a déclaré Hope Tumukunde Gasatura, représentante permanente du Rwanda à l’UA, lors d’une conférence de presse à Addis-Abeba, aux côtés de représentants de l’organisation panafricaine et du HCR.

« Certains réfugiés « pourraient recevoir l’autorisation de rester au Rwanda », a fait savoir Germaine Kamayirese, la ministre rwandaise chargée des mesures d’Urgence.

Dans un communiqué rendu public, l’Union Africaine a précisé que ce premier groupe est « composé principalement de personnes originaires de la Corne de l’Afrique ». Selon le communiqué, les quelque 500 personnes seront accueillies dans un centre de transit au Rwanda avant d’être relocalisées dans d’autres pays ou, si elles le veulent, retourner dans leur propre pays.

Après la chute du régime de Mouammar Kadhafi en 2011, la Libye est de devenue le théâtre des armes à feu et un point de passage important pour les migrants originaires d’Afrique subsaharienne cherchant à rejoindre l’Europe. Ces derniers sont victimes d’un marché d’esclavage selon un reportage de la chaîne britannique CNN en 2017. Selon l’ONU 42.000 réfugiés africains se trouvent actuellement en Libye.

1 commentaire
  1. Anonyme dit

    je suis la mon numero est +218925514329

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Dans le Flux de l'actualité

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. AcceptRead More