Guinée-Equatoriale: le Béninois Bertin Koovi à la recherche d’un pays d’exil

L’ancien candidat à la présidentielle et opposant au régime du président Patrice Talon est sur le point d’être libéré après 5 mois passés en prison en Guinée-Équatoriale. Selon Maître Ponciano Mbomio Nvo, son client avait été accusé de vouloir déstabiliser le gouvernent béninois. La justice après examen du dossier a décidé de la libération de Bertin Koovi; mais un  problème crucial se pose à lui.

Bertin Koovi est sur le point d’être libéré. Mais où ira-t-il après sa sortie de prison? C’est l’épineuse question qui taraude l’esprit de l’opposant béninois. A en croire son avocat il lui est interdit de retourner au Bénin, son pays natal, mais  il ne pourra pas non plus continuer à vivre en Guinée-Equatoriale.

« Le juge a donné la résolution finale de libérer Bertin Koovi. Mais la condition est qu’il doit quitter le pays. Il ne peut plus rester en Guinée-Equatoriale, il ne peut pas aussi aller au Bénin. Il doit chercher un pays d’accueil ».

Depuis sa cellule, Bertin Koovi a lancé un SOS pour la recherche d’un pays pouvant l’accueillir en tant qu’exilé. Selon ses propos, ses passeports ordinaire et diplomatique ont déjà atteint leur délai d’expiration. Il faut donc nécessairement un nouveau passeport pour sortir de la Guinée-Equatoriale comme l’exige les autorités du pays.  Il faut rappeler qu’il avait été arrêté le 17 avril 2019 et malgré la décision de justice qui ordonne sa libération, il se retrouve toujours derrière les barreaux car n’ayant plus de passeport pour quitter la Guinée-Equatoriale.

3 commentaires
  1. Paysan dit

    Dites nous pourquoi ce monsieur à réputation sulfureuse installé depuis des annees dans des milieux qu’on connaît en Guinée équatoriale ne peut plus rester dans ce pays. Et il voyageait avec QUELLES PASSEPORTS?

    1. Paysan dit

      Et PASSEPORTS de QUELS PAYS?

  2. Azanhouan dit

    Il lui serait difficile d’obtenir ce qu’il veut car il risque d’apprendre aux populations du pays hôte à fabrique des explosifs comme il lavait suggéré aux béninois lors des élections législatives il doit pouvoir assumer ces actes

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Dans le Flux de l'actualité