France : un chasseur tue un chien à cause de son aboiement

En Ardèche, un homme abat un chien de 4 mois parce qu’il risquait de perdre un gibier à cause de l’aboiement de l’animal. Février prochain, le jeune chasseur de 22 ans fera face à la justice pour « acte de cruauté envers un animal domestique ».

Un jeune chasseur a tiré à la carabine sur un chien de quatre mois de peur que les aboiements de l’animal n’alertent le gibier. Le petit animal surnommé Kinder, aurait succombé le 26 août dernier à plusieurs tirs du chasseur.

D’après les éléments de l’enquête, l’auteur des tirs a abattu le petit animal domestique à cause de ses aboiements. Selon lui, ses aboiements étaient susceptibles d’éloigner le gibier, quelques jours avant l’ouverture de la saison de la chasse. Arrêté par les forces de l’ordre, le jeune chasseur a indiqué qu’il se promenait dans le quartier de Chavagnac, quand il a entendu les jappements d’un chien. Pour faire taire l’animal, il est rentré chez lui, a pris sa carabine avant de revenir sur ses pas et de tirer plusieurs fois sur le chiot. Il a également avoué qu’il avait essayé de dissimuler les traces de son acte, en cachant le cadavre.

C’est le propriétaire du chiot, un agriculteur de 66 ans, qui a appelé les gendarmes, après avoir entendu les coups de feu. Sa carabine lui a été retirée mais il conserve son permis de chasse et son droit de porter une arme. Il sera jugé le 4 février prochain au tribunal de Privas pour « acte de cruauté envers un animal domestique ».

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Dans le Flux de l'actualité

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. AcceptRead More