Cybercriminalité : 281 personnes arrêtées dans 10 pays différents

Les services de police de 10 pays, en collaboration avec le FBI américain, ont arrêté 281 personnes soupçonnées d’avoir procédé à des escroqueries par transfert d’argent à grande échelle, rapporte la BBC.

Le FBI a coordonné pendant plusieurs mois les raids contre des groupes de personnes soupçonnées de voler des millions de livres à des entreprises et à des particuliers. L’escroquerie consiste à inciter les victimes à transférer de l’argent sur des comptes bancaires contrôlés par des fraudeurs. Les messages électroniques frauduleux font que les demandes de virement semblent provenir de patrons ou d’autres cadres supérieurs.

Contrôle d’identité

Près de 3,7 millions de dollars en espèces ont été saisis lors des raids, a annoncé le FBI. Les éléments de preuve recueillis lors de l’opération de maintien de l’ordre devraient permettre de saisir 118 millions de dollars supplémentaires, a-t-il ajouté. La campagne mondiale, Operation Rewired, a donné lieu à des raids aux États-Unis, au Royaume-Uni, au Nigeria, en Turquie, au Ghana, en France, en Italie, au Japon, au Kenya et en Malaisie au cours des quatre derniers mois. Parmi les personnes arrêtées, 167 étaient originaires du Nigéria.

Ibrahim Magu, président de la Commission nigériane sur les crimes économiques et financiers, a déclaré au site de news TodayNG que cette action faisait partie d’un effort plus vaste contre des groupes de criminels présumés experts en technologie, appelés Yahoo boys. M. Magu a ajouté que les raids avaient également conduit à la saisie de « voitures exotiques, de terrains dans des zones de choix à Lagos et d’une propriété à Abuja ».

Le Business Email Compromise (BEC)

Le FBI a invité toutes les personnes chargées des demandes de virement reçues par courrier électronique à prendre plus de temps pour vérifier l’identité de l’expéditeur et à confirmer que la demande était authentique. L’escroquerie,  appellée Business Email Compromise (BEC), a entraîné des pertes de plus de 26 milliards de dollars dans le monde depuis 2016, a annoncé le Centre des plaintes contre la cybercriminalité du FBI.

« Grâce à Operation Rewired, nous envoyons un message clair aux criminels qui orchestrent ces stratagèmes du BEC. Nous continuerons à vous suivre, peu importe où vous vous trouvez », a déclaré le directeur du FBI, Christopher Wray.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Dans le Flux de l'actualité

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. AcceptRead More