Cameroun: l’essentiel à retenir du discours à la Nation de Paul Biya

Ce mardi 10 septembre le président Paul Biya s’est adressé à la nation camerounaise. Il s’est notamment prononcé sur les sujets phares de l’actualité politique du pays dont la crise anglophone.

La crise anglophone qui secoue le Cameroun est le point focal qui a marqué le discours très attendu du président Paul Biya. Dans son discours, le chef de l’Etat camerounais a annoncé un dialogue national qui va mobiliser toutes les forces politiques des personnalités religieuses dans l’espoir de constituer une nouvelle nation. Le chef de l’Etat espère que ce dialogue annoncé faciliterait le retour des réfugiés et apportera des solutions aux problèmes des régions du nord est.

La Paix…!

La paix est le principal mot qui a marqué le discours du président Paul Biya. Il invite tous les fils et filles du camerounais à forger une union forte autour de l’emblème nationale: « se réunir autour de la paix et la sécurité », a longtemps clamé le chef de l’Etat dans son discours. L’éducation étant le socle du développement, le président Paul Biya entend promouvoir davantage le système éducatif camerounais. Aussi, a-t-il annoncé des investissements dans certains secteurs comme l’industrie. Il a de même déclaré que le chef de l’Etat assume la décision de justice contre les leaders séparatistes.

« Le Cameroun restera un et indivisible »

Dans son discours, le président Paul Biya a appelé les uns et les autres au patriotisme et à la construction du Cameroun ensemble. Pour cela, il a indiqué formellement que l’Etat de droit doit être respecté dans le pays et si, cela est bafoué, force doit rester à la loi. Il va sans dire que le chef de l’Etat assume la décision de justice contre les leaders séparatistes.

Par ailleurs, le président réitère son offre de paix aux séparatistes anglophones armés en leur demandant de déposer les armes afin de bénéficier d’une amnistie, comme il l’avait dit lors de sa prise de fonction il y a une année. Le président indique qu’il est toujours disposé au dialogue avec tous les Camerounais sans aucune distinction. Il faut donc, selon lui, pour cela, s’asseoir sur une table et discuter.

Un dialogue national

Le prochain dialogue annoncé par le chef d’Etat sera l’occasion pour toutes composantes de la vie sociopolitique d’aborder toutes questions les principales du pays. Axé essentiellement sur la situation dans ces régions du pays,  Paul Biya a souhaité également que les groupes armés soient représentés à ce dialogue qui aboutira à la réconciliation nationale.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Dans le Flux de l'actualité

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. AcceptRead More