Bénin: Valentin Djènontin et Komi Koutché éjectés du bureau exécutif des Fcbe

L’ancien Ministre de la Culture, Paul Hounkpè est le nouveau Secrétaire exécutif national (Sen) des Forces Cauris pour un Bénin Émergent (FCBE). Il vient ainsi remplacer l’ancien Ministre de la Justice Valentin Djènontin en exil à Paris depuis plusieurs mois. L’ancien argentier national Komi Koutché en exil aussi en a eu pour son compte.

Au Bénin, il n’est plus possible pour les citoyens recherchés par la justice d’être membre du bureau d’un parti politique. C’est du moins ce qui se dégage du changement de tête observé au niveau du Parti Force Cauris pour un Bénin Émergent (Fcbe). Élu au Congrès ordinaire des 10 et 11 février 2018 à Parakou, le désormais ancien Secrétaire exécutif national du parti, Valentin Djènontin vient de perdre sa place au profit de son collègue Paul Hounkpè.

Cette nouvelle donne n’est rien d’autre que l’application stricte de l’une des exigences issues de la rencontre qu’avait eue le Ministre de l’intérieur Sacca Lafia avec les partis politiques n’ayant plus une existence légale depuis le 17 mars 2019. Ceci, après leur rencontre avec le Chef de l’État, le 15 juillet dernier. En effet, cette exigence était d’extirper du bureau politique des partis concernés, les membres qui sont en conflits avec la loi, condition sine qua none à l’obtention de la personnalité juridique. Ainsi, l’ancien député Valentin Djènontin est mis à l’écart de même que l’ancien Ministre de l’économie et des finances, Komi Koutché précédemment deuxième Secrétaire exécutif national adjoint des Fcbe.

Ces deux personnalités influentes du parti ne sont donc plus membres du bureau politique reconstitué conformément aux nouveaux textes qui régissent la vie des partis politiques au Bénin. Si le sort de Valentin Djènontin et de Komi Koutché est définitivement scellé, ce n’est pas le cas pour l’ancien Chef de l’État Boni Yayi. Ce dernier reste et demeure le Président d’honneur du parti. A noter que le respect de cette exigence a valu au parti l’obtention de son récépissé provisoire délivré depuis le 17 septembre 2019. Ainsi, les Forces Cauris pour un Bénin Emergent (Fcbe) viennent ainsi de satisfaire aux exigences du Ministre de l’intérieur, Sacca Lafia.

Des mécontents….

Lors d’une sortie médiatique après leur rencontre avec le Ministre de l’intérieur, les membres du bureau politique du parti de l’ancien Président Boni Yayi avaient dénoncé la demande de Sacca Lafia qui, selon eux, est une violation de la Constitution du 11 décembre 1990 et des textes qui régissent la République. Car ceux-ci estiment qu’aucune loi de la République n’empêche tout fils ou toute fille de ce pays qui ne fait l’objet d’aucune condamnation par la justice, d’être membre d’un organe dirigeant d’un parti politique.

Accéder à cette exigence, selon leurs dires, revient également à donner le pouvoir au Ministre Sacca Lafia, de désigner qui peut être ou non, dirigeant du parti FCBE. “… Le parti FCBE garde intacte la composition de son bureau exécutif élu au congrès des 10 et 11 février 2018 à Parakou, et reconduit au congrès de mise en conformité aux nouvelles dispositions de la charte des partis politiques, tenu à Abomey-Calavi le samedi 29 décembre 2018“, avait insisté le porte-parole du parti, l’ancien député Nourénou Atchadé. Qu’est-ce qui n’a pas marché pour qu’on en soit là?

En attendant les clarifications des responsables du parti, ce nouveau bureau fait déjà des mécontents non seulement dans le rang des militants mais également au sein de l’opposition.

10 commentaires
  1. Le Mouvancier dit

    Que les militants et les autres opposants soient mecontent ou pas c’est la loi qui l’exige et tout parti politique au benin a le droit et le devoir de se soumettre à cette loi avant d’avoir une personnalite juridique.

    1. sultan aziz dit

      Archi faux…!!

      Aucune loi…ne le dit…et c’est une invention….de ce balafré es clave…des …f….(cette malédiction du benin)..

      En plus c’est djénontin et komi…qui ont demandé….à leurs amis…de prendre aux pièges…la ruse et la rage

      De plus…ils savent qu’un plan sous régional..est en route pour les déloger…et c’est une histoires de jours….

      korogoné l’a dit…et nous les plus plus intelligents..on a compris

      Reprise des élections…et remboursements des émoluments..

      Et moi j’ajoute…jugement publique..des imposteurs..et pan pan……

      1. Sam dit

        Vous continuez de rêver de tte façon on peut pas vous en empêcher

    2. Alao dit

      Quelle loi?
      Rappeler nous cette loi s’il vou plais si vous etes sur de ce que vous avancez.

  2. Alao dit

    Talon a t il declaré ses biens deux semaines apres son investiture?

    1. Ken dit

      Continuez à rêver. Si vous croyez à votre retour au pouvoir au Bénin, franchement vous vous foutez le doigt dans l’oeil. Korogoné est qui même ? Yayi est qui même ? Ajavon, komi, etc.. Sont qui même ? Réveillez vous de votre sommeil

  3. sultan aziz dit

    je vous le dis….ce régime..tire vers sa fin….!!!

    L’enjeu c’est de les empecher de s’évaporer dans la nature…puisque ils ne peuvent pas..partir nous laisser…une dette collossale….sans qu’on sache ce qu’ils ont fait avec tout ce blé…qu’on va rembourser

    Surgir…agir et disparaitre avec le blé….eh beh….ça se passera pas comme ça

  4. maintenant on verra ce que sacca lafia va encore exiger dit

    Votre commentaire

  5. Rober dit

    Jean-Baptiste Élias a tout fort. Que le Seigneur vous accompagne.

    1. Rober dit

      Jean-Baptiste Élias a tout dit. Qui veut dire le contraire n’a qu’à demander un débat contradictoire sur une chaîne et l’invité.
      Que le Seigneur soit avec lui.

      Qui respecte la loi au Bénin a t il dit !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Dans le Flux de l'actualité

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More