Bénin – Promotion des droits de l’homme: la CBDH se laisse découvrir par les journalistes

La salle de conférence du centre de documentation et d’informations juridiques de la cour d’appel de Cotonou a servi de cadre ce mercredi 18 Septembre 2019 à un échange entre la commission béninoise des droits de l’homme et les journalistes sur le rôle des médias dans la promotion des droits de l’homme au Bénin.

Prévue pour durer deux jours, le “hearing sur le rôle des médias dans la promotion des droits de l’homme au Bénin” a été marqué durant la première journée par quatre communications. Initiée par la commission béninoise des droits de l’homme (cbdh) avec le soutien de la fondation Friedrich Ebert Stiftung, cette rencontre d’échanges avec les journalistes entre dans le cadre d’une série de rencontres initiée par la commission béninoise des droits de l’homme  envers les organisations intervenant dans la promotion des droits de l’homme.

Pour le représentant permanent de la fondation Friedrich Ebert, le docteur Expédit Ologoun, depuis 25 ans, la fondation Friedrich Ebert appui le processus démocratique au Bénin. Dans ce cadre, la promotion des droits de l’homme constitue une activité transversale de la fondation. Pour le président de la commission béninoise des droits de l’homme, Isidore Clément Capo-Chichi, la rencontre qui s’ouvre ce mercredi 18 Septembre 2019, s’inscrit dans le cadre des activités programmatiques de la commission. A le croire, la presse est un partenaire privilégié pour la prévention, la promotion des droits de l’hommes et les recommandations qui seront issues des deux jours de travaux seront transmises à l’autorité. Une autre rencontre avec les professionnels des médias du septentrion est prévue pour les 18 et 19 Octobre 2019.

Mission et membres de la CBDH:

Instance de veille sur le respect des droits humains, la commission béninoise des droits de l’homme (CBDH) a été instituée par la  loi n° 2012-36. Créée dans le cadre du processus de libéralisation politique qu’a connu le Bénin au début des années 90, la commission, veille à la mise en œuvre et au respect des engagements internationaux pris par le Bénin en matière des droits de l’Homme ; se saisir des cas d’atteinte aux droits de l’Homme constatés ou portés à sa connaissance et entreprendre toutes les actions appropriées en la matière ; aider les victimes à ester en justice sur toutes les violations avérées des droits de l’homme, orienter les plaignants et offrir l’assistance à ceux qui la demandent devant les tribunaux compétents ; effectuer des visites régulières, inopinées ou notifiées, dans les lieux de détention et de rétention aux fins de prévenir toute violation des droits de l’Homme ; etc.

Le bureau constitué de personnalités de corporations variées est composé de onze (11) membres qui siègent au sein de l’instance. Ils sont pour la plupart des magistrats, avocats, médecins, députés, syndicalistes, professionnels des médias et responsables d’Organisation non gouvernementale (ONG) de promotion et de protection des droits de l’Homme. La liste des nouveaux membres de la commission se présente comme suit:

  • Au titre des Magistrats:    Pierre AHIFFON
  • Au titre des Avocats:   Me Hippolyte YÈDÉ
  • Au titre des Médecins: Dr Éric KIKI MIGAN
  • Au titre des députés: He Rosine DAGNIHO et l’He Jean-Marie ALLAGBÉ
  • Au titre des ONG des Droits de l’Homme:  Isidore Clément CAPO-CHICHI
  • Au titre des Associations féminines des Droits de la femme: Sidikatou ADAMON épse HOUÉLÉTÉ
  • Au titre des ONG des Droits de l’enfant:  Me Alexandrine SAÏZONOU épse BÈDIÈ
  • Au titre des Centrales syndicales:  Christophe HOUESSIONON
  • Au titre du Patronat: Serge PRINCE-AGBODJAN
  • Au titre des Journalistes: Emérico Pichy Sonagnon A. ADJOVI
1 commentaire
  1. sultan aziz dit

    une bonne blague…de mauvais gout et un pied de nez..aux beninois que nous sommes…

    je dirai un machin..pour bouffer gratis l’argent des blancs…

    En effet…qu’on t il fait….par rapport…à ce qui se passe au benin….bien avant les élections…et jusqu’aujourdhui

    Est ce à dire qu’ils n’ont pas de grains à moudre….ou que le benin…est état parfait de droit de l’homme

    Enre nous…je pense…que c’est bien se moquer…de nous…

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus