Bénin: l’Unesco octroie un label au site « Ganho » d’Abomey

Le maire d’Abomey, Blaise Ahanhanzo Glèlè, le 9 juillet 2019, a adressé un courrier à l’Unesco pour avoir le label « site de mémoire associé à la route de l’esclave » au site « Ganho » à Abomey. L’institution a donné son avis favorable à cette sollicitation.

Le site « Ganho » d’Abomey sera désormais labellisé par l’organisation des nations-unies pour l’éducation, la science et la culture (Unesco). A travers une correspondance adressée au maire de la ville par l’institution, le secteur des sciences sociales et humaines se félicite de l’initiative visant à développer le tourisme mémorial. Il octroie par le même truchement le label  » site de mémoire associé à la route de l’esclave » au site « Ganho » d’Abomey.

L’Unesco a également envoyé le logo à utiliser sur les documents officiels et supports de communication relatifs à ce site. « Résistance, liberté, héritage » devra être écrit sur une plaque commémorative aux abords dudit site, insiste l’Unesco. Toutefois, rappelle le message, cela ne constitue en rien le parrainage de l’institution encore moins l’inscription dans le patrimoine mondial qui requiert une procédure particulière.

Bref aperçu sur le site

Le site « Ganho » fut une prison où les captifs en escalvage étaient gardés dans l’ancien royaume de Danxomè. Ses vestiges sont les témoins de l’histoire et des premiers lieux où les Africains avaient été détenus avant leur déportation vers les Amériques.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Dans le Flux de l'actualité

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. AcceptRead More