A la UneSociété

Bénin: l’UDBN réagit à la fermeture des frontières nigérianes

Depuis quelques jours le Nigéria a fermé ses frontières avec le Bénin. Une mesure brusquement mise en oeuvre qui n’est pas restée sans conséquences néfastes pour le Bénin. Face à cette situation qui pourrait durer près d’un mois, le parti Union Démocratique pour un Bénin Nouveau (UDBN) réagit et exhorte les populations à la patience.

L’UDBN ne reste pas indifférente à la fermeture des frontières entre le Bénin et le Nigéria. Le parti constate les impacts négatifs de cette situation sur les activités économique des populations notamment celles qui se sont orientées vers le marché nigérian. Aussi, a-t-il noté la promptitude du chef de l’Etat qui n’a pas tardé à prendre langue avec son homologue du Nigéria.

« Prenant la mesure de l’urgence, le Président de la République a rapidement échangé avec son homologue du Nigéria pour connaître les motivations de cette décision unilatérale et surtout examiner les voies de dénouement rapide. Le parti UDBN salue cette promptitude de SEM Le Président Patrice Talon et exhorte l’ensemble du gouvernement à poursuivre les efforts nécessaires pour que notre pays ne vive plus de pareilles situations aux conséquences bien lourdes pour les populations », Claudine  Prudencio.

L’ex-députée et ses compagnons sont prêts à contribuer au dénouement de la situation. A cet effet, le parti compte faire parvenir à qui de droit ses propositions pour appuyer les réflexions et initiatives déjà en cours. Par ailleurs, l’UDBN exhorte « les populations à la patience et à la foi en la réussite des efforts diplomatiques des autorités béninoises en vue d’un retour rapide à la normale ».

3 commentaires

  1. J’invite le gouvernement à prendre ses responsabilités avec le Nigérian, lesquelles consistent à limiter ses relations avec ce pays qui ne fait que piétiner nos intérêts et considérer cette situation comme un profit afin de répenser de nouvelle base coopération et couper au maximum les activités menées ensemble avec lui et les réorienter à d’autres pays un peu crédibles et sérieux.

  2. Fermeture des frontières entre le Bénin et le Nigéria. Le parti constate les impacts négatifs de cette situation sur les activités économique des populations notamment celles qui se sont orientées vers le marché nigérian.
    Il importe de savoir que les conseqences de cette fermeture de frontiere pesent sur le Nigeria que sur le Benin.
    Seulement que les beninois aiment trop s’ larmer en prenant le Nigeria comme notre maitre .
    Voyant la population du nigeria et leur consommation en riz, en aucun cas le nigeria ne peut repondre au besoin en riz de sa population
    Nous devons apprendre a s’ abstenir de considerer le nigeria comme le geant economique et nous dependre uniquement de lui.

  3. Pourquoi ne devons nous pas chercher a nous liberer d’ eux. Les plaintes des nigerians face a cette situation sont plus grande. mais chez nous avec l’ appui de la presse on pense que nous sommes vraiment les pires victimes de cette situation.
    Apprenons a dominer de telle situation en cherchant d’ autres approches de solutions afin de nous rendre independants du nigeria qui ne pourra pas non plus respirer sans le Benin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer

Adblock détecté

Pour continuer à bénéficier gratuitement des services de ce site, vous devez d'abord supprimer votre bloqueur de publicité