Après l’Amazonie, l’autre poumon de la planète brûle en RDC

L’année 2019 parait dangereuse pour les grandes forêts du monde. Après les incendies dans l’Amazonie, c’est le tour du Bassin du Congo de faire face aux flammes.

En République démocratique du Congo, le bassin, considéré comme le deuxième poumon de la planète après l’Amazonie, est en proie aux flammes. Selon Sputnik, cette réserve couvrant une superficie d’environ deux millions de kilomètres carrés n’est pas épargnée par les feux. Pour Floribert Bontamba, responsable des projets de l’ONG Fonds mondial pour la nature en République démocratique du Congo (WWF-RDC), le facteur humain est à l’origine des incendies.

«Ils se sont arrêtés quelque part, ils ont mangé. Au lieu d’éteindre le feu qu’ils avaient utilisé, ils partent et puis finalement cela prend dans la savane ou [dans] une partie de la forêt et cela brûle », a-t-il expliqué. Depuis le mois d’août, le premier poumon de la planète est sous le coup de virulents feux. Des initiatives pour les éteindre se multiplient comme l’indique le président français Emmanuel Macron : «La forêt brûle également en Afrique subsaharienne. Nous sommes en train d’examiner la possibilité d’y lancer une initiative similaire à celle que nous venons d’annoncer pour l’Amazonie».

Dans la course pour la sauvegarde de l’environnement, des organisations spécialisées ainsi que des dirigeants écologistes accentuent la pression. C’est aussi l’essentiel du message du Pape François, à Madagascar lors de sa visite.

2 commentaires
  1. Jeanbel dit

    y faut qu’il ait la suivie par rapport à cette forêt, les écologistes feront tout afin, d’y trouver solution!

  2. Jeanbel jaguar dit

    nous demandons à l’autorité congolais de mettre la main, afin d’accéder au bon résultat!

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Dans le Flux de l'actualité

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. AcceptRead More