Environnement

Après l’Amazonie, l’autre poumon de la planète brûle en RDC

L’année 2019 parait dangereuse pour les grandes forêts du monde. Après les incendies dans l’Amazonie, c’est le tour du Bassin du Congo de faire face aux flammes.

En République démocratique du Congo, le bassin, considéré comme le deuxième poumon de la planète après l’Amazonie, est en proie aux flammes. Selon Sputnik, cette réserve couvrant une superficie d’environ deux millions de kilomètres carrés n’est pas épargnée par les feux. Pour Floribert Bontamba, responsable des projets de l’ONG Fonds mondial pour la nature en République démocratique du Congo (WWF-RDC), le facteur humain est à l’origine des incendies.

«Ils se sont arrêtés quelque part, ils ont mangé. Au lieu d’éteindre le feu qu’ils avaient utilisé, ils partent et puis finalement cela prend dans la savane ou [dans] une partie de la forêt et cela brûle », a-t-il expliqué. Depuis le mois d’août, le premier poumon de la planète est sous le coup de virulents feux. Des initiatives pour les éteindre se multiplient comme l’indique le président français Emmanuel Macron : «La forêt brûle également en Afrique subsaharienne. Nous sommes en train d’examiner la possibilité d’y lancer une initiative similaire à celle que nous venons d’annoncer pour l’Amazonie».

Dans la course pour la sauvegarde de l’environnement, des organisations spécialisées ainsi que des dirigeants écologistes accentuent la pression. C’est aussi l’essentiel du message du Pape François, à Madagascar lors de sa visite.

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer

Adblock détecté

Pour continuer à bénéficier gratuitement des services de ce site, vous devez d'abord supprimer votre bloqueur de publicité