gaetane

Algérie: l’ex ministre de la défense Khaled Nezzar et son fils condamnés à 20 ans de prison

Le tribunal militaire de Blida au sud d’Alger a condamné à 20 ans de prison, l’ex-général de l’armée Khaled Nezzar, son fils Lotfi et Farid Benhamdine, le gérant de la Société algérienne de pharmacie.

Qualifié de « procès du siècle » par certains observateurs, ce dernier a rendu un verdict à la hauteur des attentes. En effet, si l’attention est plus portée sur le frère du président déchu, Said Bouteflika et les puissants chefs des renseignements, il est important aussi de rappeler le cas du général et ancien ministre de la défense Khaled Nezzar et celui de son fils Lofti. Après les réquisitions du mardi, le tribunal militaire a finalement condamné ces trois prévenus pour «atteinte à l’autorité de l’armée » et « complot contre l’autorité de l’État ».

Tous en exil, l’ex-homme fort de l’armée, son fils et le gérant de la société algérienne de pharmacie ont été jugés par contumace. Ils ont écopé de cinq ans de plus que le frère de l’ex président, les deux ex-chefs des renseignements ainsi que la cheffe du parti des travailleurs,  Louisa Hanoune. Récemment, cet ancien patron de l’armée exilé depuis plusieurs mois a critiqué ouvertement via une vidéo mise en ligne, l’attitude de « son frère d’arme » et actuel général Ahmed Gaid Salah pour son rôle dans la crise qui secoue le pays. Selon certaines voix, cet ex bras droit d’Abdelaziz Bouteflika serait en Espagne.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus