Algérie: la justice demande la levée de l’immunité parlementaire du patron du FLN, Mohamed Djemai

Le patron du Front de la libération nationale (FLN), le député Mohamed Djemai est dans le collimateur de la justice. Selon la presse locale, le ministère de la justice exige la levée de l’immunité parlementaire du secrétaire général du parti d’Abdelaziz Bouteflika.

La justice algérienne a transmis à l’Assemblée nationale, une note exigeant la levée de l’immunité parlementaire de l’élu Mohamed Djemai. Selon Maroc diplomatique, le bureau de l’Assemblée populaire nationale (APN) a indiqué dans un communiqué avoir « examiné mardi la demande du ministre de la Justice, Garde des sceaux, concernant la levée de l’immunité parlementaire » du député Mohamed Djemai, actuel secrétaire général du FLN, formation majoritaire à l’Assemblée nationale.

Algérie: nouvelles manifestations estudiantines contre la tenue de la présidentielle

Les motifs de cette demande de levée d’immunité ne sont pas encore connus. Toutefois, certaines voix pointent du doigt la série d’enquêtes lancée par la justice sur les faits présumés de corruption visant d’ex-hauts responsables politiques et des hommes d’affaires accusés d’avoir profité de leurs liens privilégiés avec l’entourage de M. Bouteflika. A 50 ans, le député a été élu première personnalité de cette formation politique le 30 avril dernier soit un mois après la démission d’Abdelaziz Bouteflika, ex-président du pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus