Sylvain Akindès sur l’évaluation: “Les enseignants, des souffre-douleurs de personnes mal inspirées”

Des voix s’élèvent de plus en plus dans le rang de certaines personnalités publiques pour soutenir les enseignants dans leur refus de participer à l’évaluation diagnostique annoncée pour le 24 Août prochain. 

Les enseignants hostiles à l’évaluation diagnostique prévue par le gouvernement du président Patrice Talon ont un autre soutien en la personne de l’ancien ministre Sylvain Akindes. Pour l’ancien collaborateur du général Mathieu Kérékou, le diagnostic qui a conduit à la décision d’évaluer les enseignants souffre de pertinence. ” Les enseignants ont tout notre soutien face aux dérives de Ministres qui ne sont pas au niveau, de notre point de vue. Lorsqu’on a eu à se pencher sur tous les aspects du système éducatif, on est horrifié de constater les insuffisances d’analyses diagnostiques qui triomphent aujourd’hui.” se désole-t-il.

[su_heading size=”17″]A lire aussi : Bénin – Évaluation diagnostic: Narcisse Tomety parle d’incurie et demande le limogeage des 3 ministres[/su_heading]

Prenant les 18000 enseignants qui doivent se faire évaluer comme des victimes d’une élite en manque d’inspiration, l’ancien ministre Sylvain Akindès s’insurge contre les 3 ministres des trois sous-secteurs de l’éducation. “Les enseignants sont devenus les souffre-douleurs de personnes mal inspirées chargées de gérer ce secteur sensible pour l’avenir de notre jeunesse et de notre pays.” s’inquiète-t-il.

Pour rappel, le gouvernement de la rupture dans le but de ré-hausser le niveau des apprenants dans nos différentes écoles publiques a décidé d’évaluer les enseignants reversés ACE 2008. A l’issue de cette évaluation, les meilleurs parmi les enseignants évalués seront admis dans les catégories des fonctionnaires de l’état. Les moins bons seront admis en formation de mise à niveau et les inaptes pour la fonction enseignantes feront purement et simplement objets de reconversion professionnelle. Il faut dire que cette évaluation qui aura lieu le 24 Août prochain n’est du goût des concernés qui annoncent un boycott massif.

 

3 commentaires
  1. Ken dit

    Voilà un vieillard mal inspiré qui vient embrouiller la jeunesse. De quoi ces cancres ont ils peur ? Un vrai enseignant peut il fuit une évaluation ? Mr akindes aller vous reposer, l’aigreur et la jalousie tuent

  2. Mariusben dit

    J’ai été son élève au Lycée Technique Coulibaly de Cotonou. Il ne préparait jamais correctement ses cours. Il était souvent coincé quand il commençait un raisonnement. Des camarades de classes se levaient pour aller au tableau afin de l’aider à terminer le raisonnement. Le comble, un jour, alors que l’inspecteur pédagogique était assis à l’arrière de la classe, il commença son cours en écrivant en gros caractères CONGRUENCE DANS N. L’inspecteur s’est levé et es allé corriger CONGRUENCE DANS Z. Voila il veut aujourd’hui être donneur de leçon. Les établissement publics sont aujourd’hui en perte de vitesse. Au baccalauréat par exemple, le Lycée Béhanzin jadis fleuron de l’éducation au Bénin est classé 435/930. Pourquoi ce résultat alors que l’enseignement privé fait mieux? Il est important de savoir pourquoi….

  3. ZATIN dit

    Akindès a passé tout son temps à animer la LNJP (Ligue Natioanale de la Jeunesse Patriotique- ou les ligueurs ). Il ne s’est jamais vraiment préoccupé de ses exigences d’enseignant. Il a plutôt exercé des postes politiques vu que les ligueurs avaient pris en otage Kérékou. C’est ce fainéant qui vient donner des leçons.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus