Categories: Monde - Politique

Sommet du G7 : Trump n’a pas voulu rencontrer le ministre iranien des Affaires étrangères

La réunion avec le ministre iranien des Affaires étrangères au G7 était prématurée pour la délégation américaine, Donald Trump a déclaré aux médias qu’il était “pris au dépourvu” par la présence surprise du haut diplomate au sommet.

Le président américain Donald Trump a déclaré lundi à la presse que s’il “respectait le fait que Mohammad Javad Zarif entrait dans le pays”, il ne souhaitait pas rencontrer le ministre des Affaires étrangères iranien car “c’était trop tôt”. Dimanche, Zarif a effectué une visite non annoncée à Biarritz, en France, où se déroulait le sommet du G7. Il a rencontré le président Emmanuel Macron, qui s’est porté volontaire pour faciliter le dialogue entre les États-Unis et l’Iran.

Des responsables américains ont déclaré à Reuters que l’apparition de Zarif les avait surpris, et Trump a refusé de commenter l’affaire. Cependant, le président américain a maintenant révélé qu’il avait encouragé Macron à ” aller de l’avant” et à poursuivre les discussions avec Téhéran. “Je pense à un Iran très fort, nous ne cherchons pas un changement de régime, nous avons vu comment cela fonctionnait au cours des 20 dernières années”, a déclaré Trump.

[su_heading size=”17″]A lire aussi : Sommet G7: l’Iran s’invite à Biarritz à la grande surprise de Donald Trump[/su_heading]

Pendant le bref séjour de M. Zarif à Biarritz, Macron et ses collaborateurs ont tenté de désamorcer les tensions qui avaient été attisées après le retrait du gouvernement Trump de l’accord nucléaire iranien de 2015 et la réintroduction de sanctions radicales contre la République islamique. En réponse, Téhéran a limité certains de ses engagements dans le cadre de cet accord et a commencé l’enrichissement à faible rendement en uranium. Paris a piloté les efforts européens visant à maintenir l’accord de 2015 à flot, même sans la participation des États-Unis. Le plan de paix français impliquerait que les États-Unis lèvent leur embargo sur le pétrole imposé à l’Iran, en échange du retour immédiat de l’Iran au respect de l’accord de 2015 et à la prochaine négociation.

[su_heading size=”17″]A lire aussi : Golfe persique : l’Iran sort les griffes avec de nouveaux missiles, les USA restent silencieux[/su_heading]

Pendant son séjour en France, Zarif s’est entretenu pendant plus de trois heures avec Macron, ainsi qu’avec des responsables britanniques et allemands. Un responsable français a déclaré à Reuters que les discussions étaient “positives et vont se poursuivre”, mais le ministre des Affaires étrangères était plus réservé, affirmant que “la route à suivre est difficile … mais qu’elle vaut la peine d’essayer”.

Voir les commentaires

Publié par

Ce site utilise des Cookies pour vous fournir une meilleure expérience utilisateur.