Nigéria: quatre militaires tués dans une attaque de Boko Haram

Au Nigéria, quatre soldats ont péri dimanche 18 août dans une attaque des islamistes de Boko Haram. Selon africanews, cet incident est intervenu dans la région du nord Est du pays.

La branche du groupe terroriste Boko Haram affiliée à l’Etat islamique est tenue responsable de l’attaque contre les militaires ce dimanche. Ces assaillants soupçonnés d’appartenir au Groupe Etat islamique en Afrique de l’Ouest (Iswap) ont ouvert le feu sur une patrouille militaire dans le village de Mogula, près de la frontière avec le Cameroun, tuant quatre soldats et s’emparant de deux mitrailleuses. Ce bilan a été confirmé par une autre source relayée par d’autres médias.

Nigéria: double attaques meurtrières de Boko Haram à Maiduguri

Depuis le début de l’année, le groupe dissident de Boko Haram a intensifié ses attaques contre les bases militaires dans le nord Est du pays. La crise s’est complexifiée en 2016, où une scission au sein de Boko Haram a vu émerger l’Iswap, un groupe qui a prêté allégeance au chef de l’EI, Abou Bakr al-Baghdadi. Dans la sous-région ouest-africaine et principalement dans le sahel, plusieurs mesures sont prises pour limiter la force de frappe du groupe islamique. En dix ans, le conflit a fait plus de 27.000 morts et environ deux millions de déplacés ne peuvent toujours pas regagner leur foyer.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus