gaetane

Nigéria/affrontements inter-communautaires: Muhammadu Buhari dos-à-dos avec les évêques

Les violences inter-communautaires au Nigéria sont une nouvelle fois sources de discorde entre pouvoir public et l’église catholique. A l’issu d’une réunion de l’épiscopat nigérian dans le sud-Ouest du pays, les hommes de Dieu ont estimé que le pouvoir a fait preuve de légèreté dans la résolution des conflits.

L’épiscopat nigérian n’a visiblement pas apprécié la gestion faite par l’Etat dans le cadre des violences inter-communautaires sur le territoire de ce populaire pays de l’Afrique de l’Ouest. En effet, dans le communiqué qui a sanctionné la réunion, les évêques ont affirmé que le pouvoir public fait preuve de « légèreté dans la résolution du problème ». Si cette position n’est que l’avis de l’épiscopat nigérian, le pouvoir de son côté ne perçoit pas les choses de la même manière et la réponse n’a pas tardé.

Femi Adesina, le conseiller spécial du Président aux médias et aux Relations publiques a rapidement répliqué. « Ces critiques sont une manière de semer la panique au sein de la population. Elles contribuent au renforcement de l’insécurité » s’est désolé l’administration Buhari. Toutefois, il se serait réjoui si les évêques proposaient des pistes de solutions pour venir à bout de ce supposé problème. « Toute proposition pertinente est la bienvenue pour trouver des solutions durables aux problèmes auxquels le pays est confronté, en particulier les meurtres présumés ou réels de bergers », ajoute-t-il.

Rappelons déjà qu’en 2018, après un violent affrontement qui a fait 85 morts dans l’Etat du plateau, l’épiscopat nigérian avait appelé le chef d’Etat à choisir entre : « protéger le peuple ou démissionner ». La preuve que les relations ne sont pas souvent fluides entre ces autorités religieuses et le régime au pouvoir.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus