Nigéria : 27.000 personnes tuées par Boko Haram en dix ans de violences (ONU)

Plus de 27.000 personnes ont été tuées par Boko Haram au Nigéria depuis le lancement de ses attaques dans la région nord-est du pays en 2009, selon les données de l’ONU.

 

La secte islamiste Boko-haram dont l’objectif est de maintenir une sorte de califat dans le pays le plus peuplé d’Afrique(le Nigéria), a étendu son influence aux pays voisins dont le Tchad, le Niger et le nord du Cameroun. Mais, sa menace pèse toujours lourde sur le Nigéria. Selon Edward Kallon, coordinateur humanitaire de l’ONU au Nigeria, plus de 130.000 personnes ont été déplacées de chez elles au cours des derniers mois : « plus de 27.000 personnes ont été tuées par Boko Haram au Nigeria depuis le lancement de ses opérations dans la région nord-est du pays en 2009 », révèle un communiqué de l’ONU.

Des travailleurs humanitaires, des écoliers et écolières, des femmes et des agents de sécurité, entre autres, ont été tués ou enlevés par Boko Haram au cours de cette décennie de violences. Mardi dernier, alors que le porte-parole du président nigérian, Garba Shehu, a réitéré que les plans du groupe avaient été largement contrecarrés par les forces du gouvernement, 70 personnes ont été tuées le week-end dans une attaque de Boko Haram contre trois villages de Borno. Une attaque qui amplifie le climat de l’inquiétude croissante des populations du pays. Le Nigéria et Boko-Haram, à quand la fin?

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus