Le Japon met en garde les pays africains contre le surendettement

Le Premier ministre japonais a mis en garde les dirigeants africains contre les dangers d’un surendettement, a rapporté l’agence de presse AFP.

Les commentaires de Shinzo Abe sont perçus comme une mise en garde sur le rôle de la Chine en Afrique, dans la mesure où Pékin favoriserait ses propres entreprises, dans le cadre de grands projets d’infrastructure sur le continent. Il a déclaré aux dirigeants participant à une conférence sur le développement à Yokohama que le Japon encourageait les investissements “de qualité” soutenus par les institutions japonaises, a rapporté l’agence.

Tokyo prévoit de former des experts dans 30 pays africains au cours des trois prochaines années sur la gestion des risques et des dettes publiques, indique le rapport. Il a déclaré qu’un plus grand nombre d’entrepreneurs devraient être encouragés à améliorer les économies du continent. “Si les pays partenaires sont très endettés, cela nuit aux efforts de chacun pour pénétrer le marché”, a déclaré le Premier ministre japonais. M. Abe est co-président du sommet de la Conférence internationale de Tokyo sur le développement de l’Afrique (Ticad), dans le contexte de l’influence croissante de la Chine en Afrique. Contrairement à la Chine, le Japon affirme que des conseils et un soutien financiers solides constituent sa stratégie pour l’Afrique.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus