gaetane

Ghana: les causes du décès de l’attaquant Junior Agogo

Jeudi 22 août 2019, l’attaquant ghanéen Junior Agogo est décédé à l’âge de 40 ans. Ce vendredi, la presse ghanéenne révèle les causes de la mort de l’illustre disparu.

Les ghanéens ne sauraient parler de la CAN 2008 organisée à domicile, sans se souvenir de leur attaquant d’alors, Junior Agogo. Robuste avec un physique sportif très apprécié, le joueur avait assuré la pointe des Blacks Stars en marquant le but de la qualification face au Nigeria en quart de finale. Mais depuis le jeudi 22 août 2019, les Ghanéens pleurent le départ de leur attaquant vedette auteur de 27 sélections et 12 réalisations. Mais quels sont les causes de  sa mort? Selon certaines informations, l’attaquant serait mort dans un hôpital de Londres après avoir lutté contre une maladie pendant quatre ans.

Un AVC et une rééducation…

Depuis 2015, le joueur se battait contre un accident vasculaire cérébral où il était incapable de marcher ou de rester ferme sur ses pieds. Junior Agogo a été alité pendant plusieurs années à cause de son accident vasculaire cérébral, qui l’aurait énormément affecté. Mis à part un accident vasculaire cérébral, le joueur a subi une rééducation il y a deux ans, mais n’arrivait toujours pas à s’améliorer avant sa disparition.

Ignorance…!

Selon les rapports, Junior Agogo est un joueur qui se soucierait peu de sa santé et de sa forme physique. Il est dit qu’il avait une trop grande proximité avec l’alcool et la cigarette en dépit des interdictions. Junior Agogo adorerait aller en boîte et s’amuser, car il a été aperçu à plusieurs reprises dans les boites de nuit. L’abus d’alcool et le tabagisme aurait sans aucun doute eu des effets néfastes sur la santé des gens, provoquant leur mort s’ils n’y prennent garde, rapporte Afrikmag.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus