CEDEAO – Monnaie unique ”Eco”: rencontre à Conakry pour la phase préparatoire du lancement

La 42e Session des réunions statutaires mi-annuelles de la Zone monétaire de l’Afrique de l’Ouest (ZMAO) et de l’Institut monétaire de l’Afrique de l’Ouest (IMAO) s’est tenue à Conakry du 23 au 25 août 2019. Cette rencontre a été celle des phases préparatoires du lancement de cette future monnaie de l’Afrique de l’Ouest, ”Eco”.

Ce vendredi 23 août 2019,  à Conakry  en Guinée s’est ouverte la 42ème session du conseil de convergence de la Zone Monétaire de l’Afrique de l’Ouest. Cette session qui s’est achevée le dimanche 25, fait suite à la rencontre effectuée dans la capitale nigériane à Abuja au cours de laquelle les Chefs d’État et de Gouvernement ont instruit aux différents ministres, experts et techniciens, de tout mettre en œuvre pour lancer en 2020, la monnaie unique ‘’Eco’’ en Afrique de l’Ouest.

La Zone Monétaire de l’Afrique de l’Ouest (ZMAO) regroupe les pays membres de la Cedeao qui n’utilisent pas le francs CFA. La rencontre de Conakry a été celle des phases préparatoires du lancement de cette future monnaie de l’Afrique de l’Ouest.

«  En adressant les difficultés liées  à la multiplicité des monnaies et les  fluctuations des taux de change y afférent,  la ZMAO réduirait  les coûts de transaction tout en facilitant les paiements. Une telle évolution contribuerait de manière notable à redynamiser les échanges commerciaux entre  différents pays qui se situent aujourd’hui à moins de 10% de notre commerce internationale. L’institution d’une banque centrale commune en Afrique de l’Ouest  renforcerait le cadre de politique monétaire, de même qu’elle rendrait  plus effective  la supervision financière dans le contexte d’une accélération de la bancarisation du continent qui est un autre défi majeur qui se pose à nos économies en termes de collecte de l’épargne », a déclaré Kassory Fofana, Premier Ministre de la Guinée.

« le délai de la monnaie unique approche et il est important que nous commencions les préparations et validation des rapports pour sa  mise en œuvre », a déclaré Dr Oko Joseph Nana, Gouverneur de la Banque centrale du Ghana, représentant du président du Conseil de convergence.

Plusieurs représentants des diverses institutions communautaires dont l’AMAO, l’IMAO, le WAIFEM, le collège des superviseurs, l’ABAO ou encore l’UEMOA ont également fait le déplacement jusque dans la capitale guinéenne pour participer à cette importante rencontre qui s’inscrit dans le cadre de l’adoption de la monnaie unique pour la zone CEDEAO.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus