Bénin: les enseignants reversés de 2008 divisés sur l’évaluation diagnostique

Les enseignants reversés en 2008 font objet de toutes les récriminations depuis quelques moments. Aussi bien les gouvernants que les populations leur font le procès d’incompétence notoire dans l’exercice de leur fonction. Pour rendre l’école plus compétitive, le gouvernement de Patrice Talon a décidé de les évaluer afin d’en retenir les meilleurs et former les moins bons.

Ce n’est pas la grande convergence au sein des enseignants reversés en 2008. Depuis quelques jours, les assemblées générales se tiennent sur toute l’étendue du territoire national. Des positions tranchées s’observent d’une part pendant que d’autre part, certains modèrent leur inquiétude vis-à-vis de la suite de l’évaluation. Mieux, depuis quelques jours, les émissaires du gouvernement, les députés de l’Union progressiste en particulier, investissent leur localité d’origine pour convaincre leurs frères de se soumettre à la décision de l’autorité. Certains enseignants membres dudit parti politique, au départ hostiles à la décision  , se pliant à la discipline du groupe, ont fini par se raviser. Ils iront composer le 24 août prochain. Advienne que pourra.

Ils ne seront pas seuls à se présenter dans les centres de composition. Outre les militants mouvanciers, il y a des enseignants qui fuient l’épée de radiation brandie par le gouvernement en cas de boycott. Du coup, deux camps nets de dessinent. Une première cohorte, minoritaire, va se pointer aux jour et heure indiqués pour se conformer à la décision du gouvernement. Les résultats et ce qu’on en fera les situeront. Les autres, majoritaires, murmurent encore leur radicalisation. Point besoin de perdre son temps pour aller composer. Le gouvernement, pour eux, a déjà son plan de licenciement et l’évaluation ne serait qu’un alibi pour dégonfler le nombre trop encombrant voire trop coûteux pour l’Etat. Les syndicalistes confédéraux, jouant leur crédibilité, évitent de s’immiscer dans cette polémique. Ils laissent la liberté à chaque des enseignants de décider.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus