Bénin – Évaluation diagnostique: malgré les grincements de dents, des enseignants ont composé

Dans le cadre des réformes engagées par le gouvernement pour assainir les sous-secteurs primaire et secondaire de l’enseignement, il a été décidé de l’organisation d’une évaluation diagnostique à l’endroit des enseignants reversés en 2008. Prévue pour ce samedi 24 Août 2019, cette évaluation s’est normalement déroulée dans les centres de composition; même si par endroit il faut dénombrer des signes de boycott.

En attendant d’avoir une idée claire sur le taux de participation de l’évaluation diagnostique  organisée à l’endroit des enseignants communautaires reversés en Agents Contractuels de l’Etat (ACE), il convient de retenir qu’il y avait eu quand même des gens qui ont accepté se faire évaluer. En effet, à l’annonce de la décision du gouvernement, les enseignants se sont mobilisés pour s’y opposer. Selon eux, les résolutions que le gouvernement entend mettre en oeuvre après l’évaluation ne sont pas de nature à garantir leurs emplois.

Face à la polémique, le gouvernement est revenu à la charge en expliquant que son intention n’est pas de détruire les emplois des concernés et de les renvoyer au chômage. Selon les ministres en charge de l’enseignement, aucun enseignant reversé ne devrait perdre son emploi quelque soit le résultat qu’il présenterait à l’issue de l’évaluation. A leurs dires, le seul objectif visé par cette évaluation est de permettre au système éducatif de retrouver ses marques. Ces explications ont semblé apaisé certains enseignants qui se sont rendus dans les salles de composition ce jour.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.