Algérie : un haut responsable de Human Rights Watch expulsé du pays

Les autorités algériennes ont déporté lundi un responsable de Human Rights Watch après l’avoir accusé d’avoir « infiltré » les manifestations en faveur de la démocratie dans le pays.

Selon un communiqué de HRW, les autorités algériennes ont arrêté Benchemsi pendant 10 heures et saisi ses passeports marocain et américain pendant 10 jours avant de l’expulser du pays. L’organisation a déclaré que M. Benchemsi était dans le pays depuis le 1er août et qu’il avait été arrêté le 9 août alors qu’il assistait à une manifestation en faveur de la démocratie dans le centre de la capitale Alger. Il a ensuite été détenu au secret et son téléphone et son ordinateur portable ont été confisqués, a ajouté HRW. «Ahmed Benchemsi était à Alger et ne faisait que son travail, observant les conditions des droits de l’homme», a déclaré Kenneth Roth, directeur exécutif de Human Rights Watch. « Son arrestation arbitraire et ses mauvais traitements indiquent que les autorités ne veulent pas que le monde soit au courant des manifestations de masse pour plus de démocratie en Algérie », a ajouté M Roth.

Selon le journal Ennahar, un juge a ordonné l’expulsion de Benchemsi après que des enquêtes l’ont déclaré coupable de « servir des agendas étrangers visant à infiltrer les manifestations populaires ». Mais l’organisation a déclaré que Benchemsi n’avait jamais été accusé et n’avait jamais comparu devant un procureur. Les enquêtes officielles citées par Ennahar ont révélé que Benchemsi avait été arrêté alors qu’il « infiltrait » une manifestation « sans permis officiel ». Mais l’organisation a déclaré qu’il faisait partie d’une mission d’observation dans le cadre du contrôle de la liberté de réunion et d’expression dans ce pays d’Afrique du Nord. Les Algériens ont continué à manifester ces derniers mois, réclamant le départ des membres du gouvernement du président de longue date, Abdelaziz Bouteflika, qui a démissionné en avril après plusieurs mois de manifestations contre sa tentative de briguer un cinquième mandat à la présidence.

1 commentaire
  1. taghaste dit

    Un marocain du makhzen expulsé. C’est normal. Il est payé pour désinformer sur l’Algérie. Quand à HRW on ne l’entend pas sur le Yémen ou pour défendre les droits de l’homme dans les monarchies médiévales du golfe.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus