Terrorisme au sahel: « Il faut une coalition internationale contre les jihadistes », Mahamadou Issoufou

Le terrorisme ne cesse de sévir au Niger et dans le Sahel. Dans un entretien exclusif accordé à France 24 et RFI, le président nigérien Mahamadou Issoufou propose la mise en place d’une coalition internationale afin de lutter efficacement contre l’avancée du djihadisme. Il n’a pas manqué de se prononcer aussi sur le sommet de l’Union Africaine.

Au micro des médias internationaux et en pleine assemblée extraordinaire de l’Union Africaine, le président Issoufou n’est pas allé par deux chemins pour proposer une piste anti-terroriste. En effet, le chef d’État a appelé de ses vœux la formation d’une coalition internationale pour lutter contre le terrorisme au Sahel. Plus loin, le premier citoyen nigérien pense que la coalition internationale qui a vaincu Daech en Irak et en Syrie serait la bienvenue dans le Sahel pour tenter de limiter les forces de frappes des djihadistes.

Sur la Zlec

Vaillant défenseur de la Zone de libre-échange continentale africaine (Zlec) dont le sommet s’ouvre à Niamey ce jour, il a aussi rassuré ses homologues présidents que celle-ci ne constituera point la mort de l’industrie africaine mais au contraire, un tremplin vers la compétitivité du contiennent. Il est à noter que le Nigéria, considéré comme la première économie du continent et très réticent sur le projet a finalement ratifié cet accord. Il en est de même pour le Bénin qui a rejoint la zone de libre-échange.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus