gaetane

RDC: vers un crash de la coalition entre Moise Katumbi et Martin Fayulu ?

En RDC, la coalition Lamuka, principale formation de l’opposition traîne depuis le retour de certains de ses poids lourds, des divisions à l’interne. C’est le cas de Moise Katumbi dont ses proches dénoncent ouvertement un communiqué unilatéral de Martin Fayulu sous le couvert du Lamuka.

L’atmosphère est désormais plus tendu entre les leaders de la coalition Lamuka. Dimanche 30 juin, Moise Katumbi et Martin Fayulu avaient appelé dans un communiqué commun à manifester contre le régime de Félix Tshisekedi à qui, ils reprochent sa proximité avec l’ancien chef d’Etat Joseph Kabila. Une manifestation interdite par le pouvoir et violemment réprimée dans les différentes villes du pays. Au lendemain, le candidat malheureux à la dernière présidentielle Martin Fayulu qui réclame toujours sa victoire a tendu sa main au président Tshisekedi. Un communiqué qui n’est pas bien vu du côté de la plateforme de Moise Katumbi.

RDC- Félix Tshisekedi : de l’opposant opprimé au président oppresseur ?

Pour son directeur de cabinet Olivier Kamitatu, il est « totalement anormal qu’une déclaration du Lamuka soit publiée sans l’aval des leaders et sans porter la signature d’aucun d’entre eux ». Plus loin, il fait remarquer que cet esprit est contraire aux textes de la coalition. Après le retour de Bemba et de Katumbi, l’échiquier politique congolais semble se reconfigurer. « Il faut que Katumbi et Fayulu se mettent autour d’une table pour voir s’ils ont toujours envie de travailler ensemble », tranche un proche de l’ancien gouverneur, en accusant Martin Fayulu et son entourage d’être allés trop loin en s’en prenant publiquement à Moïse Katumbi. A ce stade, Martin Fayulu a désormais le dos au mur : entre continuer à réclamer la vérité des urnes ou collaborer avec Félix Tshisekedi, il doit choisir.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus