Meghan Markle: Rédactrice en chef invitée de Vogue… cet acte qui ne plaira pas à Elisabeth II

Ce dimanche 28 juillet, Meghan Markle a révélé le fruit de sa collaboration avec le magazine Vogue. Rédactrice en chef de l’édition britannique de septembre, la duchesse a publié sur son compte Instagram la Une du magazine. Cette édition qui met en avant des figures de certaines femmes ne va certainement pas plaire à certains membres de la famille royale.

Le dimanche 29 juillet, la duchesse de Sussex a publié sur son compte Instagram le fruit de sa collaboration avec le magazine de mode féminin Vogue : la Une de l’édition britannique de septembre du Vogue. Rédactrice en chef de cette édition spéciale, Meghan Markle n’apparaît pas en couverture. Pour réaffirmer son combat féministe, elle a préféré mettre en avant quinze figures de femmes avec le titre « Forces pour le changement ».

View this post on Instagram

We are proud to announce that Her Royal Highness, The Duchess of Sussex is the Guest Editor for the September issue of @BritishVogue. For the past seven months, The Duchess has curated the content with British Vogue's Editor-in-Chief Edward Enninful to create an issue that highlights the power of the collective. They have named the issue: “Forces for Change” For the cover, The Duchess chose a diverse selection of women from all walks of life, each driving impact and raising the bar for equality, kindness, justice and open mindedness. The sixteenth space on the cover, a mirror, was included so that when you hold the issue in your hands, you see yourself as part of this collective. The women on the cover include: @AdwoaAboah @AdutAkech @SomaliBoxer @JacindaArdern @TheSineadBurke @Gemma_Chan @LaverneCox @JaneFonda @SalmaHayek @FrankieGoesToHayward @JameelaJamilOfficial @Chimamanda_Adichie @YaraShahidi @GretaThunberg @CTurlington We are excited to announce that within the issue you’ll find: an exclusive interview between The Duchess and former First Lady of the United States Michelle Obama, a candid conversation between The Duke of Sussex and Dr Jane Goodall, inspirational articles written by Brené Brown, Jameela Jamil and many others. Equally, you’ll find grassroots organisations and incredible trailblazers working tirelessly behind the scenes to change the world for the better. • “Guest Editing the September issue of British Vogue has been rewarding, educational and inspiring. To deep dive into this process, working quietly behind the scenes for so many months, I am happy to now be able to share what we have created. A huge thanks to all of the friends who supported me in this endeavour, lending their time and energy to help within these pages and on the cover. Thank you for saying “Yes!” – and to Edward, thank you for this wonderful opportunity.” – The Duchess of Sussex #ForcesForChange

A post shared by The Duke and Duchess of Sussex (@sussexroyal) on

Des figures qui ne plairont pas à Elisabeth II

Comme le rapporte Voici, cette œuvre de la compagne du prince Harry qui venait de gagner la confiance de la reine Elisabeth II, pourrait contrarier la famille royale. Selon le magazine la souveraine préférerait la compagnie de Meghan Markle à celle de Kate Middleton.

Au nombre de ses femmes honorées par la mère d’Archie, figurent des visages que la souveraine pourrait ne pas apprécier. A la Une de cette édition elle a mis les photos d’influentes femmes activistes, comédiennes, artistes…. dont Jacinda Ardern la Première ministre de la Nouvelle Zélande, une antiroyaliste, selon Voici, qui veut relancer le débat sur le rôle de la reine à la tête de l’État, Jameela Jamil, une actrice qui s’est ouvertement moquée de la monarchie et Chimamanda Ngozi Adichie, un auteur, qui préférerait la duchesse Meghan à la tête du Commonwealth à la place du prince Charles, font aussi partie des femmes citées. Autant de figures qui ne plairont pas à la reine Elisabeth II qui va certainement réagir.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus