Bénin: grandes affluences dans les centres d’enregistrement des “sans souche”…mais

Démarré depuis ce mardi 2 juillet, le  Projet de reconstitution des actes de naissance sans souche (Pran) reçoit un grand engouement des populations. Dans la ville de Cotonou, les populations sortent massivement pour se faire enregistrer. Mais l’âge très jeune de certains citoyens rencontrés dans les centres d’enrôlement interpelle à plus d’un titre.

En dépit des explications données sur le projet de reconstitution des actes de naissance sans souche, plusieurs individus se déplacent pour encombrer les centres d’enrôlement alors qu’elles ne sont pas concernées par l’opération. Dans certains arrondissements de Cotonou, une équipe de la rédaction de Bénin Web Tv a surpris des jeunes de moins de vingt ans se discuter les places avec leurs parents pour se faire enregistrer.

Quelques-uns de ces jeunes avouent n’avoir aucune idée de l’existence ou non de leur souche. Heureusement, les agents d’enregistrement leur demandent d’aller dans leur arrondissement de naissance vérifier si en réalité ils ne disposent pas de souche avant de revenir pour se faire enrôler. Les opérateurs des Kits n’ont aucun moyen pour vérifier sur place si parmi leurs clients il n’y a pas des gens qui ne devraient plus être pris en compte, parce que disposant déjà de souche. Ils ont avoué au mirco de Bénin Web Tv n’avoir pas cette compétence. D’autres personnes, venant d’une commune très loin de Cotonou, n’ont pas envie de repartir dans leur commune de naissance pour retirer l’acte d’état civil. Ils veulent profiter de l’aubaine gratuite que leur offre le Gouvernement pour se faire délivrer une souche alors qu’ils en disposent.

Il revient donc à l’équipe de pilotage de faire une vérification après l’opération afin de ne pas délivrer de souche aux personnes qui en disposent déjà. Peut-être qu’un travail à la base avec à la clé l’implication des relais communautaires ou des chefs quartiers va aider à mieux encadrer le déroulement de l’opération afin de ne pas fatiguer les agents recenseurs pour rien.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus