Gabon: Soulèvement familial contre Ali Bongo Ondimba

Alors qu’Ali Bongo a viré sa cousine Nicole Christiane Asselé du poste de directrice générale de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS), les membres de la famille ont tenu à manifester leur mécontentement face à cette éviction inopportune, selon eux.

Pour protester contre le limogeage de Nicole Asselé à son poste de directeur général de la Caisse nationale de sécurité sociale lors du conseil des ministres jeudi dernier, une vingtaine de membres de la famille Asselé-Dabany a improvisé un sit-in, mercredi 24 juillet, devant la résidence privée d’Ali Bongo Ondimba à Akanda. Nicole Christiane Asselé, désormais ex-patronne de la Caisse Nationale de Sécurité Sociale (CNSS), est la cousine d’Ali Bongo Ondimba.

Les généraux Jean Boniface Asselé et Idriss Ngari, le sénateur Omboumba, Cécilia Ndjave Ndjoye, Nicole Asselé, Patience Dabany ainsi que plusieurs autres personnalités de la famille avaient tous décidé de rencontrer Ali Bongo Ondimba. Ils soupçonnent un sale coup venant de la part de la première dame, Sylvia Bongo Ondimba.

De plus, depuis l’accident cardio-vasculaire du 24 octobre 2018, à Riyad, suivi d’un repos au Maroc, certains membres du clan présidentiel, surtout du côté maternel du chef de l’État, ne digèrent pas leur perte d’influence dans la sphère politique, économique et sociale. Pour eux tous, la responsable de leur malheur à un nom et un visage : “Sylvia Bongo Ondimba”.

Malheureusement, ces “protestataires” n’ont pas pu rencontrer leur fils. C’est sa fille, Malika Bongo, qui est allée à leur rencontre en leur promettant qu’ils pourraient voir Ali Bongo lors d’une visite prévue dans les mois prochains dans le Haut-Ogooué,  deuxième province la plus peuplée du pays.

Nicole Asselé a été évincée de son poste de DG de la CNSS suite à un bilan chaotique de l’institution. La Caisse accumule plus de 72 milliards de francs CFA de cotisations non-recouvertes . En outre, les retraités n’ont cessé de manifester leur mécontentement face à la mise en place de la trimestrialisation des pensions. Jeudi 18 juillet, lors du conseil des ministres, le management de la Caisse a été complètement revu.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus