Côte d’ivoire: vers la création du “front uni de l’opposition” pour combattre Alassane Ouattara en 2020?

La présidentielle de 2020 en Côte d’ivoire est au centre des stratégies de l’ex-président Henri Konan Bédié actuellement en voyage dans l’hexagone. Pour faire échec au pouvoir Ouattara, l’opposition compte bien unir ses forces.

Depuis le 2 juillet dernier, le président Henri Konan Bédié séjourne en France. Avant la fin de son séjour, il rencontrera en fin de semaine, le chef du FPI Laurent Gbagbo à Bruxelles où il vit en résidence surveillée. L’objectif de cette visite est de peaufiner des stratégies pour remporter la présidentielle de 2020 face au pouvoir Ouattara. Selon Afrique sur7, à moins de 15 mois du scrutin présidentiel de 2020, l’ancien président ivoirien milite pour la mise en place d’un « front uni de l’opposition » réunissant l’ancien président ivoirien Laurent Gbagbo et Guillaume Soro, patron de l’ex-rébellion des Forces nouvelles.

Et vu le rôle qu’a joué l’ancien premier ministre dans la chute du régime de Laurent Gbagbo lors de la crise sociopolitique de 2010, Konan Bédié se doit donc de jouer toutes les cartes afin d’avoir l’aval de tous les autres camps. Pour l’heure, les leaders de l’opposition doivent encore attendre les prochaines heures pour concrétiser le projet de naissance du front uni de l’opposition. A en croire la même source, Guillaume Soro et Laurent Gbagbo se sont parlés il y a au moins huit ans. Bien vrai qu’il y a pas d’ennemi éternel en politique, mais cette alliance a de forte chance d’être mort-née. Les forces de l’opposition doivent désormais attendre les conclusions de la rencontre Bédié-Gbagbo pour savoir à quoi s’en tenir. Pour rappel, la prochaine échéance électorale aura lieu en octobre 2020.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.