CAN féminine 2020: à moins d’un an de la compétition, le pays hôte renonce à l’organisation

A moins d’un an de la tenue de la coupe d’Afrique des nations féminines, le Congo, pays hôte de la compétition a notifié son incapacité aux autorités de la CAF d’abriter ce tournoi continental majeur.

La confédération africaine de football doit chercher un nouveau pays pour abriter la CAN féminine 2020. Et pour cause, à travers une correspondance adressée à l’institution sise en Egypte, la République du Congo a tourné dos à l’organisation. En effet, datée du 8 juillet et signée du ministre des sports et des activités sportives Hugues Ngouelondele, la lettre doigte des « tensions de trésorerie ». En 2018, le pays avait donné son accord pour abriter l’organisation. Mais  dans le « contexte des grandes tensions de trésorerie où elle [la République du Congo] se trouve, elle est dans l’incapacité d’y répondre de façon optimale et rassurante » peut-on lire dans la correspondance de l’ancien Maire de la vile de Brazzaville.

Comme à leur habitude, le pays avait renoncé en 2017 à l’organisation de la Coupe d’Afrique de basket (Afrobasket) quatre mois avant son début. La compétition avait été attribuée au Sénégal et à la Tunisie, vainqueur de cette édition. Le dernier événement sportif (les jeux africains) organisé au Congo date de 2015. Avec cette nouvelle volte-face, l’institution d’Ahmad Ahmad est sommée de se réunir le 16 juillet prochain au Caire pour vider cette question.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus