Bénin / rencontre Patrice Talon – partis politiques: les grandes résolutions

Comme annoncé depuis quelques jours,  le chef de l’État, Patrice Talon a rencontré ce lundi 15 juillet 2019, certaines formations politiques dont les démarches de constitution ou de mise en conformité à la nouvelle charte des partis politiques n’avaient pas abouti.  Seul le parti Restaurer l’Espoir (RE)  a boycotté cette rencontre sur les Onze partis politiques conviés par le Président de la République.

Deux catégories de formations politiques étaient conviées à cette concertation. D’une part, les partis politiques qui avaient engagé les démarches de constitution ou de mise en conformité aux nouvelles lois électorales avant le processus électoral et, d’autre part,  ceux qui l’ont fait après les dernières élections, auprès du Ministère de l’Intérieur et de la sécurité publique.

Selon des sources proches du pouvoir, l’objectif de cette rencontre était de “discuter avec ces formations politiques en souffrance de personnalité juridique en vue de trouver les voies et moyens pour surmonter les éléments de blocage éventuels afin de normaliser leur situation”. Cette initiative s’inscrit aussi dans le cadre du dialogue annoncé par le chef de l’exécutif béninois le 20 mai dernier. Ceci, afin de trouver une issue favorable à la situation délétère née de l’exclusion de certains partis politiques notamment ceux de l’opposition aux dernières élections législatives.

S’adressant à ses hôtes, le chef de l’État s’est réjoui de la présence des leaders politiques qui sont venus représenter leurs partis à cette rencontre. Selon Patrice Talon, cette démarche non seulement les honore mais honore également le Bénin tout entier. Mieux, c’est une preuve que les Béninois sont capables de surmonter leurs divergences, leurs querelles afin de reconstruire un Bénin plus uni et plus fort pour le bonheur de tous.

Après plus de trois heures d’échanges entre les deux parties, rapportent nos sources, le chef de l’État a instruit le Ministre de l’intérieur à “l’effet de voir avec chaque parti, les corrections ou ajustements à faire pour obtenir son récépissé ou son certificat de conformité”. Aussitôt, le Ministre a-t-il convenu d’un chronogramme avec les partis concernés afin d’aller plus vite conformément à la volonté du Président de la République.

Toujours selon nos sources, la prochaine étape sera la “rencontre avec tous les partis régulièrement constitués pour convenir des retouches à la charte des partis et au code électoral sans remettre en cause la réforme du système partisan”.

10 commentaires
  1. Djobido dit

    Tout cela est bien beau !
    Qu’en est il du parlement privé qui doit être dissous pour devenir le parlement du peuple béninois tout entier ???

    1. Simplice dit

      Qu’appelez-vous parlement privé? Continuez à perdre votre temps et vos énergies. Ceux qui ont joué avec les lois de la république ne peuvent que l’assumer. Rien à faire.

  2. Sankamaou bio dit

    Les solutions des problèmes du Bénin se trouvent entre nous les beninoises et beninois mais nul pas ailleurs dans la marche en avant d’un pays il y a toujours des hauts et des bas qu’on peut surmonter que par le dialogue

  3. sultan aziz dit

    L’exécutif..qui dispose…de quel parti politique…doit exister ou non….!!!!

    Notre const…vient de montrer…quel a des failles…

    En effet….elle n’avait prévu…la ruse,la rage,et le cynisme….eh…bien c’était une erreur

    On doit reprendre…les élections….un point c’est tout

  4. sultan aziz dit

    moi le sultan aziz…..!!!…né au milieu des années..60…..j’ai vu…et vécu l’évolution politique de notre pays…le benin..ex dahomez

    Mon age ne me permettait pas d’analyser et de comprendre…les choses politiques….

    En..1972….j’avais déjà acquis..les facultés..nécessaires….et porté..sur le dos..et l’incompréhension…d’un adolescent que j’étais…qu’il avait des choses basiques…qui ne marchaient pas..

  5. TOUTOUOLA dit

    Les 83 députés sont issus de toutes la population, du nord au sud. Ils ont justes compris qu’il fallait se fédérer pour exister et être fort. Cela les a amené aux sièges qu’ils occupent. Et ils y travaillent sérieusement. n’en déplaisent aux voyous habitués à faire de l’assemblée un marché politique ou l’on négocie sa gamelle contre une voix….!HA HA ça passe pas de couper le vivre!!!!

  6. sultan aziz dit

    ce que nous vivons aujourd’hui..contredit…ce que nous avons toujours proclammé….avoir vaincu la fatalité…

    Les vidéos de la conf…sont encore consultables…sur youtube….

    Tout le monde a joué le jeu…soglo,kérékou,yayi….considérant que ce peuple mérite..respect..et considération

    Pata trara….!!!

  7. sultan aziz dit

    je ne fais partie…de ceux là..qui croient..à un certain génie beninois…!!

    Je crois plutot..a un peuple….profondément immature…analphabete et illétré..avec une élité….qu’on peut résumer…dans une intégrale…maléfique,traites,laches,hypocrites..méchantes…aigris…opportunistes

  8. sultan aziz dit

    je lance..ce défi à tous…!!!

    qu’on me cite…juste..le nom…d’une personne…qui incarne..le benin..ses interets en dehors de yayi boni..!!!!

    Chacun cherche..à s’accrocher..aux biberons de la république..

    ayant été..éléve de yayi boni et connaissant ses états d’ames…je le jure…je vous le pari…yayi ne rentrera pas dans ce pays…..en état de faiblesses…comme un mouton..

    les gens ..les rupturiens…vont se disperser…en une nuit…sans etre préparés….

    et ce jour là…les gens…vont se dire…le sultan aziz…est trop fort

  9. LOHOU dit

    Médecin après la mort. C’est cette démarche qui aurait été entreprise avant les élections législatives du 28 avril 2019, contestées et illégimes car boycottées jusqu’à 78% par le peuple béninois. Donc le ver est dans le fruit. Le peuple ne demande que la reprise de ces élections car il ne se voit pas représenté par ces députés nommés sur la mort d’hommes.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus