RDC: après Moïse Katumbi, l’opposant Jean-Pierre Bemba pose ses valises à Kinshasa

L’opposant congolais Jean-Pierre Bemba est de retour au pays après plusieurs années passées à la CPI. Ce dimanche 23 juin, l’ancien vice-président a atterri à l’aéroport de N’djili à Kinshasa.

Après le retour de l’opposant Moise Katumbi, c’est un autre poids lourd de la politique congolaise qui revient en RDC. Accueilli par une immense foule à Kinshasa, le président du MLC Jean-Pierre Bemba s’est ensuite dirigé vers la place du terrain Sainte-Thérèse où il a tenu son premier discours. En compagnie des cadres du Lamuka, Adolphe Muzito et Martin Fayulu, l’ancien chef de guerre n’a pas tardé à rappeler le sens de son combat depuis les années 2000. « J’ai consenti des sacrifices pour rétablir la paix en 2001 entre les Hemas et les Lendus. Maintenant, j’apprends que les violences ont repris » déclaré l’ex-client de la CPI.

A LIRE AUSSI: RDC : Jean-Pierre Bemba annonce son retour pour ce mois de juin

Si dans l’opinion l’on se demande le rôle que jouera l’ancien vice-président dans cette nouvelle posture, l’homme s’est rapidement attaqué à certains faits politiques du pays. Jean-Pierre Bemba a fustigé la décision de la cour constitutionnelle qui a invalidé plusieurs sièges des députés de l’opposition dont majoritairement ceux du Lamuka et du Mouvement pour la libération du Congo MLC. « Ce qui se passe à la Cour constitutionnelle, est-ce que c’est normal ? Un député élu avec 47 000 voix est remplacé par quelqu’un qui a obtenu 200 voix aux élections, est-ce que c’est normal ? Insiste-t-il. Voilà ce qui détruit la crédibilité de notre pays » s’est désolé l’ex-allié de Joseph Kabila.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus